Les réactions d'après-match
Réactions d'après-match
(19/09/2021)

Un nul fidèle à la physionomie de la rencontre ? Je dirais que le match était du 50-50. On a dominé en première mi-temps. Nice a été la meilleure équipe en deuxième période et on est heureux de ne pas encaisser de but sur leur penalty. Sur la physionomie du match, le résultat est mérité pour les deux équipes. Marquer deux buts à Nice, qui n’en avait pas pris jusque-là, est une petite satisfaction.

Pourquoi Nice a pris le dessus ? On avait vu en préparant le match que Nice aimait les ailiers à l’intérieur du jeu. On l’a subi en début de deuxième mi-temps. Ils ont profité des espaces dans le dos de nos latéraux. Il y a eu plusieurs centres. C’est ce qu’ils ont fait sur leur deuxième but. Il fallait suivre et on ne l’a pas forcément fait. Quand on est dos à notre but, c’est toujours difficile. Avec ce terrain sec, le ballon n’avançait pas. C’était plus difficile à gérer pour l’équipe qui défendait.

Pourquoi titulariser Djibril Sidibé en ailier ? Il sortait d’une blessure mais physiquement il est en grande forme. On a commencé à trois en défense centrale afin de contrer la dynamique de Nice. On devait être en supériorité. On est revenus ensuite en 4-4-2, ce qui nous a permis de mettre plus de pression sur le porteur de balle. Durant les 25 premières minutes de la deuxième mi-temps, on a plongé un petit peu. De manière globale, Djibril a fait un bon match, c’est un joueur important pour nous.

Plus d’efficacité offensive ? Kevin n’a pas débuté, Wissam a débuté et marqué, Myron a fait une bonne entrée. Ce n’est pas facile de donner à chacun des opportunités. Globalement, je suis content de leurs prestations. A un moment, on était un peu stoppé par le nombre de sessions de remplacements. On en a donc profité pour changer Wissam, qui l’a compris. Saint-Etienne arrivera vite.

Guillermo Maripán ? Je n’ai pas parlé avec lui. Il a ressenti une douleur aux ischios. Il est revenu blessé de la Copa America. Ces deux dernières semaines, il a fait deux longs voyages pour jouer avec sa sélection. C’est assez commun chez les internationaux. Il a tout donné, mais il se sentait fatigué aujourd’hui.

Saison lancée pour Wissam Ben Yedder ? Quand un attaquant ne marque pas, tout le monde pense qu’il n’est pas physiquement prêt. Il est toujours présent, on l’a vu sur un super centre de Caio, et un ballon pour Golovin. Il tente toujours de marquer. Kevin et lui ont été très importants la saison dernière. On devra réduire nos erreurs en un contre un car on ne pourra pas toujours marquer un but de plus que l’adversaire.

Du caractère pour revenir à 2-2 ? Effectivement. Il faisait encore chaud et jouer le dimanche à 13h est compliqué. La réaction de l’équipe a été bonne au moment du deuxième but niçois. Il y avait beaucoup d’engagement, les deux équipes voulaient gagner le derby. On progresse petit à petit. C’était bien contre Sturm Graz, aujourd’hui on a eu du bon et du moins bon. Je pense qu’on est sur la bonne voie.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco

Un Gym aux deux visages ? On a subi l’organisation des monégasques et leur possession. On n’a jamais su trouver les espaces. Ça a donné une première période très poussive et, fort logiquement, Monaco a ouvert le score sur un but bien mené dans sa construction. Ça a été totalement différent en deuxième période. On a fait en sorte que le match s’ouvre beaucoup plus avec plus de courses vers l’avant, du rythme et de la vitesse dans les transmissions. L’équipe a montré un autre visage sur cette seconde période, face à une équipe préparée pour l’Europe depuis maintenant quelques mois. J’ai apprécié le mouvement et l’investissement qu’ont mis les joueurs en deuxième période.

Le sentiment qui domine après ce match, la frustration ? Oui, mais Monaco aurait pu aussi emporter ce match. Le scénario fait qu’on a la balle de match. Alors évidement, il y a un peu de frustration, mais pour battre ces équipes de haut niveau il faut être performant sur la totalité du match. On était loin de l’adversaire en première période et très loin les uns des autres avec le ballon, sans liant dans notre jeu. En deuxième on a été beaucoup plus haut et on sortait avec beaucoup plus de conviction sur l’adversaire, il y a eu plus de jeu combiné aussi et on a marqué deux beaux buts. Il y a une frustration de par la chronologie des faits, mais je crois que les deux équipes auraient pu l’emporter et que finalement ce nul est équitable.

Un point de gagné ou deux perdus ? Sur la chronologie du match ce sont deux points perdus, mais encore une fois Monaco aurait pu nous sanctionner à un certain moment, notamment en seconde période sur un face à face. Ça s’est joué à pas grand-chose. Sur le penalty de Monaco, je regrette qu'on se soit laissés surprendre de manière naïve. Sur la faute, mais déjà au départ de l'action. On a regardé un joueur de Monaco qui était au sol et on les a laissés jouer ce qui a mené au penalty. Je n’aime pas dire qu’on est dans une phase d’apprentissage parce qu’on n’a pas le temps d’apprendre quand on est dans la compétition, mais ça doit nous servir de leçon. On doit avoir plus de métier quand on mène au score. Il faut avoir une maîtrise de la situation et être plus malin pour mener au score plus longtemps.

À la mi-temps dans le vestiaire ? Je n’ai pas élevé la voix, j’ai demandé à ce que mon bloc équipe soit beaucoup plus haut pour pouvoir au moins avoir les deuxièmes ballons parce qu’on était coupés en deux avant la pause et les deux milieux monégasques (Tchouaméni et Fofana) étaient dans un fauteuil. C'est la première fois que nous étions menés au score (0-1 à la pause) et ça a été le thème de ma causerie. Il fallait faire plus et autrement et j’attendais avec beaucoup de curiosité la réaction de mon équipe. Ils ont montré qu’ils étaient capables de faire plus et de jouer différemment dans un match qui paraissait mal embarqué face à un bon adversaire. Dès qu’on a commencé à gagner une dizaine de mètres, il y avait alors plus de densité. On était plus présent dans la conquête du ballon au milieu et plus proche du but adverse.

Christophe Galtier - Site officiel OGC Nice

C’est un derby que nous avions vraiment à cœur de remporter pour lancer une série. Le contexte n’était pas facile avec la chaleur et un adversaire de qualité. Nous ne sommes pas satisfaits du résultat mais par rapport au contenu, il y a beaucoup de points positifs à retenir. Nice n’avait pas encaissé le moindre but jusqu’à présent. Nous aurions pu perdre en fin de match, mais nous aurions également pu l’emporter.

Nous allons continuer à travailler. Au niveau comptable ce n’est pas ce que nous espérions et nous sommes conscients que pour exister dans ce championnat il faudra réussir des séries. Nous allons vite récupérer pour essayer de gagner contre Saint-Etienne mercredi.

Personnellement ? J’essaye d’apporter le maximum à l’équipe à chaque fois que le coach fait appel à moi. J’ai eu la chance de débuter tôt ma carrière et de disputer des matches de très haut niveau, mais je dois prouver chaque jour et apporter mon expérience et ma combativité. Mais nous avons besoin de tout le monde, nous sommes un collectif. C’est ce qui a fait notre force la saison passée et c’est ce qui doit encore être notre marque de fabrique.

Djibril Sidibé - Site Officiel AS Monaco
Partager sur :