J03, AS Monaco - RC Lens : 0-2
Ligue 1
(21/08/2021)
Monaco catastrophique contre Lens

Après deux défaites consécutives (0-1) à Lorient et face au Shakhtar Donetsk obtenues contre le cours du jeu, l'AS Monaco a été catastrophique contre le RC Lens, incapable de se procurer une occasion digne de ce nom et multipliant les cadeaux, concrétisés par Ganago (0-1, 52e) et Banza (0-2, 90e+4).



Pour le match, Niko Kovac fait confiance à Nübel, de retour dans les buts. En défense, on aura Caio, Pavlovic, Disasi, Aguilar, Tchouaméni, Lucas, Diatta, Diop, Golovin et Ben Yedder.



Sur le banc, les autres joueurs convoqués dans les 20 : Majecki, Badiashile, Jakobs, Sidibé, Fabregas, Martins, Matazo, Boadu, Volland.


Pour Lens, Franck Haise aligne Leca, Machado, Médina, Danso, Gradit, Clauss, Fofana, Doucouré, Kakuta, Ganago, Sotoca.


Corentin Jean sera sur le banc avec Fariñez, Boura, Haïdara, Wooh, Cahuzac, Frankowski, Pereira da Costa, Banza.


Monaco prend possession du ballon et tente de jouer dans le camp lensois. Mais pour le moment, ça joue surtout à la baballe derrière, le ballon passe entre les pieds des 4 défenseurs et a beaucoup de mal à aller vers les attaquants.
Lens sent le bon coup, et presse haut, obligeant Monaco à balancer, et la récupération se fait tranquillement.

Pavlovic derrière, Tchouaméni au milieu, apportent de la percussion et un jeu vers l'avant. C'est d'ailleurs l'ancien bordelais qui amorce la première banderille. Son tir des 25-30m passe largement à côté (16e).





Lens n'a pas d'occasion, sauf en pressant Alexander Nübel, annoncé avec un bon jeu au pied et qui a déjà coûté un but contre le Sparta Prague.
Le gardien allemand prend son temps pour dégager sur une énième passe en retrait, et il est contré par Sotoca, et envoit le cuir sur la tête de Ganago, qui rate des 20m le but grand ouvert (18e).





Avec les erreurs dans les passes, les contrôles, c'est Lens qui joue plus dans le camp monégasque que l'inverse, et presse pour récupérer haut. Pavlovic se fait tacler par Sotoca, et un coup de sifflet de l'arbitre arrête Fofana, qui allait frapper des 16m (27e).



Monaco est inoffensif, dans le jeu ou les balles arrêtées. Jean Lucas s'essaye de loin, mais c'est une passe pour les gants de Leca (38e).




Alexander Nübel continue de faire peur avec ses relances, mais cette fois, il n'est pas contré de peu... (40e)



Balle récupérée et Aguilar est décalé côté droit. Il centre pour Ben Yedder dans la surface, à l'angle des 6m, qui ne frappe pas et tente de servir Golovin dans l'axe, qui laisse passer pour Diatta, qui est bien trop loin pour reprendre (41e).






Passe en profondeur de Lucas pour Diop à l'entrée de la surface, plein axe, qui rate son contrôle et Danso peut repousser, puis Gradit contre Ben Yedder (45e+1).






Au retour des vestiaires, Lens effectue un remplacement avec la sortie de Machado pour Frankowski (46e).
Accélération de Ganago côté droit, Pavlovic semble lui prendre le ballon, mais le laisse passer et l'attaquant avec. L'ancien niçois frappe depuis l'angle des 6m, sur Alexander Nübel. Le ballon passe entre son corps et son bras, sous son aisselle, est ralenti mais rentre tout doucement dans son but... (0-1, 52e).










Décidément, le portier allemand qui a pris la place de Benjamin Lecomte, parti ces derniers jours à l'Atlético Madrid, n'apporte pas grand chose à l'ASM, tant par son jeu au pied que par le reste... Presque à faire regretter aux supporters monégasques Seydou Sy ou Martin Sourzac, pourtant raillés.

Monaco n'y arrivait déjà pas, et c'est pas avec un coup sur la tête que ça va aller mieux.


Krépin Diatta, peu en vue comme les autres joueurs offensifs, revient de son côté gauche dans l'axe, où il est victime d'un tacle de Doucouré sur sa cheville droite. L'arbitre, Mr Pignard, l'expulse (60e).




Le sénégalais se fait longuement soigner, et doit céder sa place. Niko Kovac en profite pour changer son équipe avec 3 entrants : Kevin Volland, Myron Boadu et Gelson Martins pour Ben Yedder, Diatta et Tchouaméni. Golovin descend d'un cran.
Pour Lens, le buteur Ganago est remplacé par un milieu, Cahuzac (63e).


Monaco fait le siège du camp du RCL pour égaliser, mais c'est stérile.
À moins qu'une balle arrêtée... mais elles sont très mal tirées. Un corner revient sur Aguilar qui met en retrait que Jean Lucas. Son tir est dévié (70e).





Frappe de Caio qui est cadrée. Leca se détend et détourne en corner (74e).




Nouveaux remplacements : Kakuta et Sotoca cèdent leurs places à Banza et Haïdara (75e), puis c'est Cesc Fabregas qui remplace Diop (76e).
Puis c'est Djibril Sidibé qui vient suppléer Aguilar, victime de crampes (83e).



Monaco n'y arrive toujours pas face au bloc très regroupé des lensois sur leur but. Aucune occasion, peu de centres (corner, coup-franc ou dans le jeu) qui arrivent et aucun ne trouve un monégasque.




Il faut dire qu'en dosant mal ses passes et en ratant ses contrôles, c'est difficile de prendre de vitesse des artésiens, qui tentent de contrer sur chaque ballon.
Et un mauvais contrôle de Golovin, aux 35m lensois, va rebattre les cartes. Banza tente de partir, le russe tacle en retard en essayant de se rattraper, et le fauche. Nouveau carton rouge sorti par l'arbitre (86e).


À 10 contre 10, ça ne va pas mieux pour l'ASM, bien au contraire.
Dans le temps additionnel bien entamé, Caio a le ballon coté gauche quasiment sur la ligne médiane, lève la tête pour trouver une solution.
Il est pressé par Frankowski, essaye de contrôle le ballon et trébuche, permettant au polonais de partir au but. Aux 20m, il décale sur la gauche sur Banza venu l'aider, qui se jette pour reprendre en taclant. Nübel est battu, le ballon n'était pas sur lui... (0-2, 90e+4).











Défaite logique de l'AS Monaco, qui n'a rien fait pour espérer autre chose, la 3ème consécutive.
Plus inquiêtant, la manière, car en jouant de la sorte, ce n'est pas l'Europe que les joueurs de Niko Kovac vont jouer, mais le maintien.

Derniers matches avant la trêve internationale de début septembre, le barrage retour en Ukraine chez le Shakhtar Donetsk (mercredi soir) puis la 4ème journée de Ligue 1 à Troyes (dimanche à 13h), où deux victoires sont attendues pour :
1/ espèrer encore en la qualification pour la Ligue des Champions. Mais en jouant de la sorte... est-ce que ça vaut la peine de s'y ridiculiser à nouveau ?
2/ enfin engranger des points dans ce championnat.

Les résultats et le classement de la troisième journée de championnat.
Les stats de l'ASM dans ce championnat 2021-22.
Partager sur :