Ligue 1, 4ème journée : Présentation Troyes - Monaco
Ligue 1
(28/08/2021)

Pour la 4ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (19ème) se rend chez le promu aubois, l'Espérance Sportive Troyes Aube Champagne (18e) qui devance l'ASM simplement au nombre de buts marqués.

Les monégasques, qui visaient la Ligue des Champions cette année, et la saison prochaine, sont loins de leurs objectifs.
Éliminés en barrage et reversés en Ligue Europa, les joueurs de Niko Kovac vont devoir enfin débuter leur saison en Ligue 1, après 1 nul contre Nantes et 2 défaites à Lorient et contre Lens.

Mais il va déjà falloir récupérer du moral, après l'élimination, et des forces, abandonnées en Ukraine lors des 120 minutes du match contre le Shakhtar Donetsk, et lors du retour difficile, avec une escale forcée à Budapest en raison de souci à l'avion.

Côté troyen, le retour en L1 est difficile avec deux défaites contre le Paris S.G. (1-2), chez l'autre promu Clermont (0-2), avant de prendre le premier point à Strasbourg (1-1).

Historiquement, l'AS Monaco réussi bien dans l'Aube, où en 21 rencontres de championnat (L1 et L2), les monégasques ont remporté 11 victoires, pour 4 nuls et 6 défaites (34 buts marqués et 25 encaissés).
Depuis la dernière défaite en 2001-02 (3-0), Monaco reste sur 4 victoires et 2 nuls (14 buts marqués et 2 encaissés), dont la dernière pour l'ultime journée de 2017-18 (0-3).

Niko Kovac espère que son équipe aura récupéré des efforts en Ukraine, et qu'elle rééditera la performance au Shakhtar.

Le message au groupe ? Il faut être en capacité d’oublier le dernier match et se projeter sur la suite. C’est ce que j’ai dit aux plus jeunes mais aussi aux plus expérimentés. Il faut savoir être en capacité d’enchaîner les matches tous les trois jours. Nous devons essayer de mettre les joueurs sur les bons rails. Il faut également croire en nos performances et en nos moyens. Il faut garder cela à l’esprit.

Nous avons peut-être disputé le meilleur match depuis mon arrivée. Nous méritions sans doute de marquer un ou deux buts de plus. Nous avons acculé le Shakhtar. Les joueurs doivent être conscients de ce qu’ils ont réalisé face à l’une des meilleures équipes européennes. Il faut maintenant être capable de reproduire cela en Ligue 1 et en Europe. Nous devons garder ce match comme une référence.

L'état d’esprit du groupe ? Vendredi matin, j’ai vu le visage de mes joueurs. Il y avait encore un peu de déception mais c’est normal. Nous avons été les meilleurs sur les deux matches mais c’est le football. Nous préférons perdre de cette manière en ayant tout donné. C’est plus facile à accepter. C’est ce que j’ai dit aux joueurs. Cela fait partie du processus et de notre apprentissage.

Le tirage au sort de la Ligue Europa ? La Ligue Europa est une compétition qui a été upgradée dans cette nouvelle version. Lorsque nous voyons les noms, c’est une sorte de Ligue des Champions un peu plus light. Cela reste une très belle compétition. Nous ferons le maximum pour aller le plus loin possible. Ces matches vont aider les joueurs à se développer encore plus rapidement. Concernant le groupe, il est clairement relevé : le PSV a notamment joué les barrages de C1, tandis que la Real Sociedad a terminé juste derrière les 4 cadors espagnols, ce qui a forcément une signification. Le match de préparation avait d’ailleurs été une très belle opposition à San Sebastian. De son côté, le Sturm Graz évolue dans un petit stade avec une belle ambiance et de bons supporters, ce sera là aussi intéressant.

L'entrée de Wilson Isidor contre Donetsk ? Wilson a fait une bonne préparation. Nous avions besoin d’apporter de la fluidité et de la vitesse. Il a bien saisi sa chance en créant deux occasions pour Kevin. Je suis content de sa performance. Je n’ai aucun problème à donner une chance à ceux qui se donnent à 100% à l’entraînement.

La convocation d’Aurélien Tchouaméni ? Lorsque le groupe a appris la nouvelle, tout le monde était très heureux. Cela prouve qu’il a travaillé dur. Il est sur le bon chemin. C’est aussi une bonne nouvelle pour l’AS Monaco, prouvant le bon travail effectué. A présent, il ne doit pas changer sa façon de jouer et de ne pas en faire trop. Je lui ai dit de beaucoup regarder afin d’en apprendre encore davantage.

L’équipe alignée à Troyes ? Il y a quatre jours entre les deux rencontres. C’est donc suffisant même si jouer à 13h est un horaire étrange. Kevin a une cheville douloureuse et Djibril a une petite gêne à l’adducteur. Nous analyserons cette situation. Nous pouvons néanmoins compter sur les retours de Krépin Diatta et Strahinja Pavlovic. En dehors Aleksandr Golovin suspendu, s’il est possible de garder la même équipe, nous opterons pour cette solution.

Troyes ? Ce n’est jamais facile de faire face à un promu, et Paris en est un bon exemple puisqu’il a connu des difficultés lors de la première journée. Cela risque d’être une rude bataille face à une équipe qui joue à cinq derrière. Il faudra jouer avec la même envie que face au Shakhtar et en essayant d’imposer notre style de jeu.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco
Pièce maîtresse de l'entre-jeu monégasque, Aurélien Tchouaméni a été convoqué pour la première fois en équipe de France.

J’avoue avoir vécu 24 heures très intenses émotionnellement, entre la déception du match de mercredi, puis la joie de ma sélection le jeudi. Ça fait partie du sport de haut niveau, il y a parfois des hauts et des bas. La soirée s’est mal terminée à Kharkiv, mais le lendemain j’étais aux anges quand j’ai appris la nouvelle. Mon agent a dû le savoir un peu avant car il a envoyé un message à mon père, qui lui l’a dit à mon petit frère pendant que je rentrais d’Ukraine. C’est lui qui me l’a annoncé, environ dix minutes avant l’intervention du sélectionneur. C’était assez dingue.

J’ai la chance de connaître déjà certains joueurs dans cette sélection, donc ça va faciliter mon intégration. Je vais y aller avec l’objectif de montrer mes qualités et d’apprendre le maximum de choses au contact du Groupe France comme me l’a conseillé le coach, Niko Kovac.

Mes modèles en équipe de France ? Depuis que je suis jeune, je regarde attentivement Paul Pogba et N’Golo Kanté. Ce sont deux références à mon poste, deux joueurs qui m’inspirent. Je vais essayer d’emmagasiner le maximum d’informations et d’expérience durant ce rassemblement, en prenant exemple sur ces joueurs-là. J’ai encore beaucoup à apprendre.

Le match de mercredi ? Au vu de notre prestation, on méritait de l’emporter. Nous avons montré qu’on était supérieurs à eux. Et on a surtout montré qu’on pouvait rivaliser avec n’importe quelle équipe européenne. Sur le terrain, on a senti qu’on faisait une grosse performance. On a remporté les premiers duels et on a joué en mode rouleau compresseur. Les faits de jeu ont décidé du résultat, mais c’est un match qui va nous servir pour la suite de la saison.

Le voyage retour nous a permis de digérer ce match de Donetsk, et d’évacuer la déception du résultat. Nous avons un groupe assez jeune, qui nous permet d’avoir la faculté de vite switcher et de passer directement à autre chose. Évidemment qu’on était déçus, mais en même temps on va pouvoir se confronter à de belles équipes européennes en Ligue Europa. La Ligue des Champions c’est terminé, c’est derrière nous, et désormais place au championnat. Nous n’avons pas le temps de gamberger.

Les futurs adversaires en Ligue Europa ? J’ai déjà vu joueur le PSV Eindhoven plusieurs fois. Ils ont de très bons jeunes joueurs, ils sont vice-champions des Pays-Bas et vont être difficiles à jouer. Ça va vite devant. La Real Sociedad, c’est une équipe qui est très bien référencée, qu’on a eu l’occasion de jouer en match amical de pré-saison et qui nous a battus. On connaît moins le Sturm Graz, mais on sait qu’ils ont un stade avec une bonne ambiance. Ce sera disputé.

L'enchaînement des matches ? Peu importe l’adversaire. Étant donné notre situation actuelle en Ligue 1, on ne peut sous-estimer personne. Nous allons à Troyes avec la volonté de montrer le vrai visage de l’AS Monaco, celui qu’on a affiché contre Donetsk. Confirmer cela, ce sera le challenge. Mais quand on est capables d’atteindre un tel niveau de jeu, on se doit d’avoir la même envie et la même détermination contre toutes les autres équipes.

Mon placement sur le terrain ? Comme je l’ai dit la saison dernière, j’ai beaucoup de points à améliorer. Le fait d’évoluer plus haut, ça fait partie de ma progression, tout en gardant l’équilibre de l’équipe. Parfois c’est Youssouf, parfois c’est moi. Mais dans la mesure où ça peut aider l’équipe, j’aime me projeter. Mais honnêtement, je ne fais pas très attention à mon positionnement. parfois je suis plus à gauche qu’à droite, et inversement. Nos postes sont interchangeables, que je joue avec Youssouf Fofana, Jean Lucas ou Eliot Matazo.

Troyes ? La prestation qu’on a faite contre le Shakhtar doit nous donner confiance. C’est ce que nous nous sommes dits dans le vestiaire après le match. Nous savons que nous allons peut-être avoir à faire à un bloc bas contre Troyes. Notre progression passe aussi par là, et on doit s’adapter à ce genre d’adversité et proposer quelque chose qui nous permette de contourner le problème.

Aurélien Tchouaméni - Site officiel AS Monaco
Niko Kovac déplore la suspension d'Aleksandr Golovin, expulsé contre Lens, qui doit purger un match de suspension et aura un autre avec sursis pendant 9 rencontres.
Krépin Diatta termine sa réathlétisation, Djibril Sidibé et Kevin Volland sont revenus d'Ukraine touchés.
Ces absences profitent à Anthony Musaba, présent dans le groupe de 21 joueurs convoqués.

À Troyes, Laurent Batlles souhaite voir ses joueurs faire un bon résultat contre l'ASM.

Le point pris à Strasbourg valide tout le travail que nous avons mis en place. Nous avons lancé notre championnat à la Meinau et cela a libéré certains joueurs. Ce point pris montre que l’on a la capacité de faire de vrais matches de Ligue 1 Uber Eats. On a essayé de mettre en place des exercices différents cette semaine pour corriger nos erreurs. On a beaucoup évoqué l’horaire de cette rencontre face à Monaco (13h). Nous allons nous adapter et essayer de conserver notre routine d'avant-match.

Si Monaco joue au même niveau que face au Shakhtar Donetsk, ça peut devenir très compliqué pour nous. Ils ont un groupe étoffé et une équipe construite pour jouer le titre. Ils ont montré une très belle image lors de leurs rencontres précédentes, mais je me focalise sur ce que je souhaite mettre en place. Nous allons essayer de faire notre match avec nos moyens et valeurs. Nous sommes très heureux de retrouver notre public. Cela peut nous permettre de tenter des choses et c’est très bien pour l’équipe. Ce serait idéal de pouvoir gagner afin de préparer notre trêve internationale de manière positive et cohérente.

Cette première phase de quatre matches est importante pour le groupe. À l’issue de la trêve, nous pourrons reprendre le travail avec l'effectif au complet. Nous allons pouvoir travailler de façon sereine.
La prolongation de Yoann ? C’est ce que l’on souhaitait. Il fait partie intégrante du club. C’est une preuve de confiance réciproque. Pour les supporters aussi, c’est important que Yoann reste ici.

Laurent Batlles - Site officiel ES Troyes AC
Pour la réception de l'ASM, le coach de l'ESTAC doit se passer de Youssouf Koné, Yasser Larouci, Tristan Dingomé et Hyun-jun Suk (blessés), ni sur sa dernière recrue, Adil Rami, pas encore prêt.
Giulian Biancone, transféré il y a peu, est bien présent dans le groupe de 21 joueurs retenus.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Troyes

Le classement :

18ème avec 1 point 19ème avec 1 point

La forme du moment (3 derniers matches) :

0 victoire, 1 nul et 2 défaites.
2 buts marqués et 5 buts encaissés.
0 victoire, 1 nul et 2 défaites.
1 but marqué et 4 buts encaissés.

Les absents :

Dingomé (blessé), Koné (blessé), Larouci (blessé), Rami (choix), Suk (blessé). Diatta (reprise), Geubbels (choix), Mannone (choix), Sidibé (blessé), Volland (blessé - cheville).

Les suspendus :

Golovin.

Les groupes retenus :

Gallon, Moulin, Rénot, Biancone, El Hajjam, Giraudon, Salmier, Zoukrou, Kaboré, Mutombo, Azamoum, Chadli, Chambost, Domingues, Kouamé, Tardieu, Baldé, Kukharevych, Lumeka, Ripart, Touzghar. Majecki, Nübel, Aguilar, Badiashile, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Pavlovic, Diop, Fabregas, Fofana, Lucas, Martins, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Boadu, Isidor, Musaba.
Partager sur :