1ère journée : Présentaton Monaco - Sturm Graz
Ligue Europa
(15/09/2021)

Pour la première journée de la Ligue Europa, l'AS Monaco reçoit le club autrichien de Sturm Graz.

Mal en point au classement (16e) et dans le jeu, les monégasques enchaînent les désillusions depuis le début de saison : élimination de la Ligue des Champions, 3 défaites en 5 matches de L1, la dernière samedi dernier, sans rien montrer, face à Marseille (0-2).

Pour le SK Sturm Graz, c'est bien mieux.
Certes à 7 longueurs du RB Salzbourg que l'ASM avait battu en préparation (3-1) début juillet, les grazois sont deuxièmes du championnat avec 14 points en 7 matches (4 victoires, 2 nuls et 1 défaite), mais restent sur 2 nuls en championnat contre l'Austria Vienne (2-2), chez l'Admira Wacker (1-1) et une victoire à l'arrachée à domicile face à l'Austria Klagenfurt (2-1), obtenue dimanche à la 90e+4.

Pour parvenir en phase de poules de la Ligue Europa, Sturm Graz est entré en barrages et a éliminé les slovènes de Mura (3-1 en Slovénie, et 2-0 en Autriche), reversés en Ligue Conférence dans la poule de Rennes.

Le club autrichien n'est pas une nouveauté pour l'AS Monaco, car les deux clubs se sont déjà affrontés en phase de poules de la Ligue des Champions 2000-01, dans un groupe serré.
L'ASM avait gagné le match de la 3ème journée (5-0) et perdu 3 semaines plus tard (0-2).
Au terme de la phase, l'ASM avait terminé dernier de la poule avec 7 pts, Sturm Graz premier avec 10 pts. Galatasaray et les Rangers étaient entre les deux avec 8 points.

Dans son histoire européenne, l'AS Monaco a affronté un autre club autrichien, l'autre club de Graz, le Graz AK.
C'était en 1998-99, en 16ème de finale de la Coupe de l'UEFA et Monaco s'était qualifié avec un nul 3-3 en Autriche et une large victoire 4-0 au retour.

Sturm Graz a joué un autre club français, Marseille en phase de poules de la Ligue des Champions 1999-2000.
Marseille avait gagné le premier match 2-0, Graz avait remporté le cinquième, 3-2.

Niko Kovac, qui traverse sa première crise avec l'AS Monaco, doit ramener ses joueurs sur le chemin de la victoire, et espère revoir le visage européen de son équipe, bien meilleur que celui du championnat.

Nous espérons gagner le match. Depuis le début de saison, nous avons montré deux visages, un en Ligue 1 et un en Europe. Demain, nous devrons afficher le visage de la saison dernière et celui des tours préliminaires de Ligue des Champions face au Sparta Prague et au Shakhtar Donetsk pour nous imposer.

Un changement de système ? Je ne crois pas qu’il faille changer de système. Nous devons plutôt montrer le bon état d’esprit, jouer avec passion et une grande intensité. Ces trois ingrédients sont importants. Il faudra par ailleurs produire un jeu dynamique, comme nous avons pu le montrer en Ukraine, travailler tous ensemble pour l’emporter demain puis inverser la tendance en Ligue 1.

Sturm Graz ? J’ai terminé ma carrière en Autriche et je remarque que le football autrichien s’est développé et a beaucoup progressé au niveau des clubs et de l’équipe nationale. Les jeunes progressent dans le championnat autrichien puis partent ensuite dans des grands championnats.
Le Sturm Graz a terminé troisième la saison dernière et est aujourd’hui deuxième du classement. Chaque année, cette équipe se bat pour terminer deuxième derrière le Red Bull Salzbourg. C’est donc une très belle équipe dans laquelle je retrouverai Jakob Jantscher et Stefan Hierländer, deux joueurs avec qui j’ai évolué par le passé. Ce sera un plaisir de les voir.

La connexion Wissam Ben Yedder - Kevin Volland ? Tout le monde connaît les qualités de Kevin et Wissam. Nous savons qu’ils ont tous deux disputé l’Euro et ont donc repris trois semaines plus tard. Ils ont eu une grande débauche d’énergie sur certains matches, avec des occasions, comme face au Shakhtar. Cela s’est joué sur des détails. Et ceux-ci ne tournent pas en notre faveur à l’heure actuelle. Une chose est sûre, nous avons deux attaquants de grande classe et nous devons les mettre dans les meilleures conditions afin qu’ils puissent se créer des occasions. Si nous parvenons à les trouver de manière collective, nous augmenterons notre possibilité de marquer.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco
Muet en championnat, mais buteur à Prague pour le tout premier match de la saison, Kevin Volland est revenu sur le début de saison de l'AS Monaco.

Pour le moment nous n’avons pas eu un début de saison idéal, c’est un fait. Mais nous savons comment jouer, comment retrouver notre niveau de jeu, et nous l’avons montré récemment au match retour contre le Shakhtar Donetsk. On a affiché deux visages; à nous de jouer tous ensemble, comme une vraie équipe. Nous devons revenir aux fondamentaux, faire des choses plus simples, pour retrouver notre niveau. La chance que nous avons est que nous jouons beaucoup de matches, ce qui nous permet de passer rapidement à autre chose. À nous de montrer ce que nous sommes capables de faire dès ce jeudi face au Sturm Graz pour bien commencer notre phase de groupe.

Ma relation avec Wissam Ben Yedder ? Nous ne nous sommes pas encore fait marquer l’un et l’autre pour le moment, mais je sais que cela va revenir. Nous avions une superbe entente la saison dernière, nous avons marqué et offert beaucoup de buts, donc je ne me fais pas de soucis. Je pense que je dois courir encore plus en direction de la surface adverse pour être plus proche de la zone de vérité et être aussi plus proche de Wissam afin que nous puissions être plus décisifs l’un et l’autre. Mais je suis certain que nous allons retrouver cette connexion dans les prochains matches, je ne suis pas inquiet.

L’expérience de ces rendez-vous ? C’est vrai que j’ai déjà eu l’opportunité de disputer cette compétition par le passé avec le Bayer Leverkusen. C’est une une compétition qui est difficile, où on retrouve de très belles équipes. D’autant que cette saison le schéma a changé, car désormais il n’y a que le premier qui passe directement. Si vous terminez deuxième, vous pouvez tomber en barrage contre une très belle équipe issue de la Ligue des Champions. Nous allons donc avoir des opposants difficiles. A commencer par le Sturm Graz, qui a terminé à la troisième place du championnat autrichien lors du dernier exercice. Ils sont actuellement deuxièmes derrière Salzbourg, donc on s’attend à une très forte opposition de leur part.

Kevin Volland - Site officiel AS Monaco
Pour ce premier match de poule, Niko Kovac récupère Guillermo Maripán et Aleksandr Golovin qui ont manqué Marseille, dans son groupe de 23 joueurs.
Djibril Sidibé est lui toujours en réathlétisation, Myron Boadu est malade.

Côté Sturm Graz, Christian Ilzer n'a pas communiqué son groupe de joueurs retenus.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Sturm Graz

Le classement :

16ème avec 4 points (5 matches) 2ème avec 14 points (7 matches)

La forme du moment (5 derniers matches) :

1 victoire, 1 nul et 3 défaites.
4 buts marqués et 8 buts encaissés.
3 victoires, 2 nuls et 0 défaite.
10 buts marqués et 5 buts encaissés.

Les absents :

Boadu (malade), Marcelin (non qualifié), Sidibé (blessé).

Les groupes retenus :

Majecki, Mannone, Nübel, Aguilar, Badiashile, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Pavlovic, Diatta, Diop, Fabregas, Fofana, Golovin, Lucas, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Isidor, Martins, Volland. L'effectif de Sturm Graz : Siebenhandl, Maric, Schützenauer, Veit, Wüthrich, Borkovic, Komposch, Jäger, Gazibegovic, Ingolitsch, Nelson, Geyrhofer, Trummer, Affengruber, Dante, Stankovic, Prass, Kiteishvili, Schendl, Kuen, Stückler, Hierländer, Mwepu, Ljubic, Shabanhaxhaj, Yeboah, Sarkaria, Jantscher, Niangbo, Huspek, Krienzer, Lang, Wels.
Partager sur :