Les réactions d'après-match
Réactions d'après-match
(01/01/2023)

Mon analyse de la rencontre à chaud ? La perception du match est très différente en première et en seconde période. Au début du match nous trouvions les espaces que nous voulions, par rapport à ce que nous avions travaillé à l’entraînement. Nous n’avons pas eu de chance de tomber sur un grand Marco Bizot aujourd’hui, sinon il y a 3 ou 4-0 à la mi-temps. Ensuite on a bien défendu en équipe, à commencer par Breel et Eliesse qui ont exercé un gros pressing.

Au retour des vestiaires, on a continué dans ce sens, mais la physionomie a changé après le très beau but de Golo. À ce moment, on sait que l’adversaire va prendre des risques pour revenir dans la partie. Nous aurions dû être mieux dans les transitions, pour marquer ce deuxième but, voire un troisième qui aurait pu nous mettre à l’abri. Car il y avait le risque de concéder le nul sur un coup de pied arrêté. Heureusement nous avons tenu.

La titularisation d’Eliesse Ben Seghir ? J’ai choisi de le lancer d’entrée car il le mérite pour le moment. Il donne beaucoup d’énergie à l’équipe, notamment quand nous n’avons pas le ballon. Il est aussi précieux entre les lignes pour déstabiliser l’adversaire. Eliesse a fait du bon travail, une bonne préparation et évidemment une super deuxième période à Auxerre. Ce n’est pas seulement mon choix mais celui de mon staff. Encore une fois, l’âge du joueur n’est pas important pour moi.

Aleksandr Golovin de nouveau décisif ? On en a déjà parlé ensemble il y a quelques semaines. Nous avons beaucoup travaillé ensemble ces six derniers mois avec Golo. Physiquement c’est un autre joueur ! Il fait aussi de meilleurs choix techniquement. On travaille avec lui pour qu’il soit plus décisif sur les coups de pied arrêtés et les tirs au but. En première période, il a déjà une opportunité qui passe à quelques centimètres du but. C’est grâce au travail effectué à l’entraînement qu’il a de meilleures statistiques.

Une très belle opération avec cette victoire ? Oui mais je persiste, on ne doit pas trop regarder les autres équipes au classement et rester concentrés sur nos prestations. On fera un premier bilan après 19 matchese. Nous devons rester focus sur nous-mêmes. J’ai fait tourner mon équipe entre Auxerre et aujourd’hui, car je veux aussi donner une chance à tout le monde de s’exprimer. Et puis je veux garder la bonne atmosphère qui règne dans le vestiaire.

Le public présent pour un match le 1er janvier ? C’est important d’avoir de plus en plus de public dans le stade. À l’extérieur il y a toujours beaucoup de monde et ça donne une force supplémentaire aux joueurs pour aller chercher des résultats. C’est très important pour eux, et ce sont des choses qui peuvent être décisives dans le résultat d’une rencontre. J’espère que ces prochains mois, il y aura de plus en plus de monde ici au Stade Louis-II pour nous pousser.

Philippe Clement - Site officiel AS Monaco

On avait comme objectif de monter en agressivité à la suite de ce qu'on avait constaté lors de notre match contre Lyon (2-4). En première mi-temps, on a souffert mais on a résisté. On pensait que ça allait s'ouvrir un peu à partir de la 60e ou 70e minute. Mais il y avait du talent en face, avec notamment deux garçons (Disasi et Fofana) qui ont fait une finale de Coupe du monde. On a fait mieux que les déranger puisque qu'on a eu des occasions en fin de match. On est là pour aider le club à prendre des points, pour rester unis. Je ne sais pas si c'est mon dernier match mais si un entraîneur arrive, on l'accueillera très bien.

Julien Lachuer - lequipe.fr & AFP

Victoire poussive ? Oui c’est vrai qu’ils ont poussé à la fin du match notamment avec leurs entrants. On a réussi à faire le dos rond et à garder notre cage inviolée. Cela montre que l’on arrive à souffrir ensemble. Après cette ouverture du score, je pense que l’on s’est un peu relâché et Brest a aussi mis plus de rythme.

Avant que l’on marque, on voyait qu’ils essayaient de perdre du temps avec leur gardien notamment. Quand on a inscrit le premier but, ils ont tout de suite changé leur jeu et ont fait entrer des joueurs remuants. Mais le résultat est forcément positif. Ce sont trois points pris cet après-midi et on continue notre marche en avant grâce à ce succès.

La prestation d’Eliesse, tout proche d’un nouveau but ? Il confirme après son match face à Auxerre. C’est un jeune joueur avec beaucoup de qualité et de talent. Il a été bon mais il faut lui laisser du temps et ne pas lui rajouter de la pression parce qu’il a encore du temps devant lui. Mais ce qui fait depuis deux matches, c’est très bien et il apporte quelque chose de positif à l’équipe.

La finale perdue de la Coupe du Monde digérée ? Comme Kylian Mbappé a dit, ça fait mal. Avec l’enchaînement des matches, on essaie d’oublier un peu mais lorsque l’on se replonge dedans, forcément ça fait très mal parce que c’est une finale de Coupe du Monde. Vu le scénario et toutes les émotions, quand on y repense, ça reste en travers de la gorge. Il faut continuer à avancer et se servir de cet échec pour avoir un appétit encore plus gros.

Si j'ai changé de statut en tant que finaliste d’un Mondial ? Oui je pense, parce qu’avant de disputer cette Coupe du Monde, je n’étais pas international. Et c’est le cas à présent. C’est aussi pour ça que j’ai rejoint l’AS Monaco afin de réaliser ce type d’objectif. Je suis très fier de ça et c’est à moi d’assumer ce nouveau statut.

Comment je me sens physiquement ? Ça va plutôt bien. C’est un calendrier assez particulier avec cette Coupe du Monde au milieu de la saison. Mais c’est pareil pour tous les clubs et tous les joueurs et c’est à nous de répondre présent tout simplement.

Axel Disasi - Site officiel AS Monaco
Partager sur :