Les réactions d'après-match
Réactions d'après-match
(15/01/2022)

Nous avons très bien commencé cette partie, de manière agressive, avec un bon jeu, beaucoup de mouvements et de connexion entre les joueurs, et des jolis buts. Nous marquons deux buts rapidement, même si celui qu’on encaisse dans la foulée me chagrine. Mais nous avons rapidement réagi en faisant de nouveau les choses bien avec et sans ballon. À la mi-temps, avec 5-1 au tableau d’affichage, il était important de rester concentrés. Le danger était que chaque joueur veuille faire son « show » sur le terrain. Heureusement, on marque encore deux buts au retour pour terminer le travail, et c’est ça que je veux retenir.

Le soir des buteurs avec Wissam Ben Yedder et Breel Embolo ? Ces dernières semaines, quand les questions étaient là concernant les choix en attaque, j’avais répondu : c’est notre force ! Nous avons actuellement huit joueurs dans le secteur offensif et deux éléments avec Wissam et Breel qui ont marqué dix buts au moins chacun en Ligue 1. Seul le Paris Saint-Germain fait mieux que nous et demeure autant armé. C’est là où on voit la force de notre collectif, car au-delà des buteurs, tous amènent leur pierre à l’édifice ce soir.

Mon premier bilan de la phase aller ? Nous avons aujourd’hui huit points de plus que la saison dernière au même moment. Mais quand je regarde tous les matches dans le détail, ça aurait même pu être plus. Je n’oublie pas les cartons rouges en début de saison qui ont freiné notre mise en route. C’est le meilleur bilan de ces cinq dernières années à l’AS Monaco, et le troisième meilleur en dix ans, donc ça veut dire quelque chose. Je suis surtout très content de voir que mes joueurs ont beaucoup progressé ces derniers mois. Sans oublier qu’on a marqué lors de 29 matches consécutifs désormais, c’est un record en Europe !

Ce que l'on peut faire de plus pour remonter encore au classement ? Comme entraîneur, tu veux toujours faire plus. Nous sommes dans un projet où nous devons développer aussi des jeunes, comme Eliesse Ben Seghir, encore titulaire aujourd’hui. Nous savons que cela fait partie de notre projet.

La meilleure première mi-temps de l’AS Monaco cette saison ? J’ai vu beaucoup d’automatismes, de bonnes courses croisées entre mes joueurs, mais aussi une organisation qui est restée très solide. C’est très important de conserver notre structure en toute situation, car Ajaccio pouvait nous faire très mal en contre et dans les transitions. Nous devons toujours avoir un bon équilibre dans l’équipe, et le match de ce soir prouve qu’avec cette donnée, nous pouvons montrer de très belles choses.

Un grand match de Krépin Diatta ce soir ? J’ai travaillé avec lui à Bruges. Il a fait plusieurs matches comme ça, notamment en Ligue des Champions. C’est aussi pour cela que l’AS Monaco a décidé d’investir sur lui. Krépin nous a manqué la saison passée après avoir été éloigné des terrains durant huit mois. Il a mis du temps pour retrouver son meilleur niveau, et c’est bien normal après une telle blessure. Mais pour moi ce soir, je revois le Krépin Diatta que j’ai connu à Bruges. C’est son niveau, mais il a encore le potentiel pour aller plus haut, car il n’a que 22 ans !

La suspension de Mohamed Camara pour Marseille ? C’est vrai, à cause de son carton jaune, il sera absent au Vélodrome. Pour nous éviter de jouer la deuxième mi-temps à dix, j’ai en effet décidé de le sortir, pour ne pas prendre de risque. C’était aussi l’occasion pour Eliot de prendre du temps de jeu et de l’expérience dans la gestion d’un match.

Certains étaient frustrés de ne pas terminer un tel match ? Je comprends leur sentiment. Moi aussi j’ai été joueur et j’ai été dans cette situation. Mais c’est mon rôle de prendre des décisions. Quand tu joues bien et que tu es en pleine forme, tu veux rester sur le terrain jusqu’au bout. Mais Axel était également sur le coup d’une suspension pour Marseille. Je voulais aussi reposer Golo. Ils ont compris après le match. Et puis c’est bien pour Malang et Ismail qui ont pris du temps de jeu. C’est surtout positif de voir cet état d’esprit et que chacun garde cette envie. Ça montre aussi notre réservoir.

Comment gérer cette mini-trêve ? Il sera important de bien s’entraîner. Je suis très déçu de ne pas être encore en course en Coupe de France, c’est pour ça que je n’ai pas donné de journée de libre lundi. Nous avons maintenant plusieurs jours pour travailler, et pour préparer non seulement Marseille, mais aussi les mois suivants. Nous devons profiter de cette période pour revenir encore plus forts.

Philippe Clement - lequipe.fr & AFP

C'est un naufrage collectif, dont je suis en partie responsable. Il y a eu un changement de système (avec 5 défenseurs) mis en place pour l'effectif valide et pour jouer plus bas. On a sombré très vite. Cela a été très vite un cauchemar. J'ai eu le sentiment qu'être plus denses défensivement nous a fait perdre l'agressivité. On a plus été spectateur qu'acteur. On ne sait pas comment va réagir l'équipe après en avoir pris sept en un match. Contre Toulouse (0-2, le 1er janvier), on avait été heureux de s'en sortir en n'en prenant que deux.

Contre Reims (0-1, le 11 janvier), ça a été un coup derrière la tête. Ce soir, ça a été très vite aussi. Encore une fois, c'est un match catastrophique de notre part et de ma part en particulier. Aujourd'hui, on a un problème avec le nombre de blessures (7). Il va falloir qu'on se pose des questions par rapport à notre forme physique. Peut-être qu'il y a eu une cassure avec la Coupe du monde. Cette semaine, il faudra que tout le monde s'exprime pour comprendre et redresser le tir.

Olivier Pantaloni - lequipe.fr & AFP

Une soirée parfaite ? Oui, nous avons bien commencé le match et la première mi-temps était superbe. C’est juste dommage qu’Alexander n’ait pas pu faire de clean-sheet mais c’est un détail. Nous voulions terminer cette première partie de saison sur une bonne note et je crois que c’est réussi !

Quatrièmes, pas très loin du podium ? Nous travaillons dur. Ce n’est que la première partie de saison. Nous avons parfois perdu des points bêtement, mais nous avons beaucoup de qualités, comme nous l’avons montré aujourd’hui. Les titulaires ont fait le travail et les entrants l’ont bien terminé. C’est très bien de montrer nos capacités comme ça.

Comment qualifier cette première partie de saison ? Nous pouvons faire mieux ! Contre Lorient par exemple, nous méritions de gagner à mon sens. Et même si à domicile nous avons perdu quelques points dans des circonstances qui ne nous étaient pas favorables, je sens une évolution. Mais nous sommes l’AS Monaco et nous savons que nous pouvons faire plus. Il reste toute la deuxième partie de saison pour prouver que nous pouvons viser encore plus haut !

Nous avons un bon effectif, nous sommes en confiance. Je pense que nous pouvons nous améliorer sur coup de pied arrêté, offensivement comme défensivement. Il y a des points que nous pouvons travailler et c’est une bonne chose, cela prouve que nous avons les moyens de progresser.

Deux buts pour moi, trois buts pour Wissam ? Nous sommes tous les deux super contents. Je l’ai toujours dit, Wissam est un attaquant dont je m’inspire. Beaucoup parlent de ma progression, mais Wissam joue un rôle dans celle-ci. C’est un régal de jouer avec lui, c’est un super mec et un excellent attaquant. Pour les jeunes comme Eliesse, Myron et moi, c’est un plaisir d’apprendre d’un attaquant comme ça, je suis très heureux pour lui et pour l’équipe. Nous avons besoin de tout le monde, et réussir à dérouler comme ça, ça facilite les choses.

Dix buts cette saison, mon objectif ? Je ne me suis pas fixé d’objectif. Je veux juste aider l’équipe à atteindre les siens. Mais je peux vous assurer que je vais continuer à travailler pour en marquer dix de plus !

Breel Embolo - Site officiel AS Monaco

Important de marquer tôt ? Oui ! Nous savions qu’Ajaccio allait mettre un bloc très compact, c’était donc important de passer ce « mur ». Marquer tôt dans la rencontre nous a facilité les choses, et nous avons réussi à dérouler. Nous avons aussi réalisé de très beaux mouvements offensifs, et à l’arrivée cela fait une belle victoire.

Quel est domaine où l’équipe a le plus progressé ces derniers mois ? Cette année, nous arrivons de suite à repartir de l’avant, malgré quelques zones de turbulence. Il faut s’appuyer sur cette mentalité, parce que cela nous servira à coup sur pour la seconde partie de saison.

Que faire pour se rapprocher du podium ? Nous ne sommes pas si loin du podium ! La saison est encore longue, mais nous nous accrochons au wagon de tête. Personne n’aurait parié que nous allions terminer troisième l’année dernière. C’est très important de rester au contact des équipes de tête pour pouvoir faire la différence en temps voulu.

Axel Disasi - Site officiel AS Monaco
Partager sur :