Ligue 1, 34ème journée : Présentation Angers - Monaco
Ligue 1
(06/05/2023)

Pour la 34ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (4ème) se rend chez la lanterne rouge, Angers SCO (20e).

Après deux lourdes défaites sans inscrire de but, l'AS Monaco doit absolument l'emporter chez le dernier, condamné mathématiquement à la Ligue 2 depuis sa défaite à Rennes, dimanche.
Si Monaco coince en cette fin de saison, Angers n'a pas été à la fête avec 25 défaites en 33 rencontres, et seulement 3 victoires et 5 nuls (27 buts marqués, 72 encaissés).
Sur la phase retour, Monaco a pris 24 points avec le bilan de 7 victoires, 3 nuls et 4 défaites (24 buts marqués et encaissés), quand Angers n'a pris que 6 points avec 1 victoire, 3 nuls et 10 défaites (10 buts pour, 31 contre).

Mais 4 de ces 6 points ont été pris récemment, avec un nul face à Nice (1-1) et une victoire face à Lille (1-0), avant de mener la vie dure à Clermont, Paris SG et Rennes.
Si les monégasques marquent beaucoup de buts (66, 2ème attaque), ils en prennent énormément 50 buts encaissés (13ème défense) dont 13 lors des 5 derniers matches et pas forcément face à des grosses équipes de L1 : Strasbourg (3), Nantes (2), Lorient (1), Lens (3) et Montpellier (4).

Pour redresser la barre et retrouver le chemin des filets et de la victoire, les monégasques devront s'appuyer sur ce qu'ils ont fait à l'extérieur depuis le début de saison, avec 9 victoires, 5 nuls et 2 défaites (30 buts marqués et 19 encaissés), en espèrant que les scoïstes restent sur leurs stats à domicile, de 2 victoires, 3 nuls et 12 défaites (17 buts marqués et 33 encaissés), successivement devant Nantes (0-0, J01), Brest (1-3, J03), Reims (2-4, J05), Montpellier (2-1, J07), Marseille (0-3, J09), Strasbourg (2-3, J10), Rennes (1-2, J12), Lens (1-2, J14), Lorient (1-2, J17), Clermont (1-2, J19), Ajaccio (1-2, J21), auxerre (1-1, J23), Lyon (1-3, J25), Toulouse (0-2, J27), Nice (1-1, J29), Lille (1-0, J30), Paris S.G. (1-2, J32).

Historiquement, le stade Raymond-Kopa ne réussissait pas trop aux monégasques, avec un bilan de 9 victoires monégasques, 14 nuls et 10 défaites (45 buts marqués et 47 encaissés).
Depuis la dernière défaite (3-0 en 2015-16), les asémistes sont sur 2 nuls (2-2 en 2018-19 et 0-0) et 4 victoires (0-1 en 2016-17, 0-4 en 2017-18, 0-1 en 2020-21 et 1-3 la saison passée).

Le staff de Philippe Clement a eu la semaine pour préparer la rencontre où ses joueurs devront retrouver le moral et un jeu collectif qui a fait grandement défaut ces dernières semaines.

La semaine de travail ? J’ai parlé aux joueurs après le match. Et nous les avons réunis avec Paul (Mitchell) deux jours après. Nous avons insisté sur le fait qu’il fallait rebondir et qu’il était inacceptable la façon dont nous avons perdu contre Montpellier. Ce n’était pas normal de baisser la tête et de laisser créer autant d’occasions de la sorte. Je veux voir des combattants, et c’est ce que j’ai vu de jour en jour durant cette semaine. Nous nous sommes entraînés fort.

La nécessité de leadership ? C’est une chose très importante dans un vestiaire. Pour arriver au succès, il n’y a jamais une route linéaire. Il y a toujours des erreurs, des échecs. Et il faut prendre ces expériences comme carburant pour repartir. Personne dans la vie ne réussit une carrière sans avoir appris des leçons au passage. Je veux voir mes joueurs rebondir avec de l’ambition. Nous devons le montrer sur le terrain, pas seulement avec les mots.

Les deux derniers matches ? Le match de Montpellier est relié à celui de Lens, selon moi. Nous en avons parlé avec les joueurs. Nous n’avons pas eu la force à ce moment de rester dans un sentiment positif, pour renverser la rencontre. Si on redevient performants dans les moments où nous sommes moins dominants, je pense que nous avons les moyens de rebondir.

La gestion des émotions dans les matches importants ? Oui ça a forcément un impact. Dans des moments de grand stress, il y a parfois une pression supplémentaire sur des matches à enjeu. Même si nous avons prouvé contre le Paris Saint-Germain notamment que nous étions capables de dominer cette situation. Mais nous travaillons évidemment sur l’aspect psychologique, pour trouver davantage de stabilité dans les émotions durant un match.

L’appui du Président ? Nous avons eu une réunion cette semaine, pour parler du futur mercato en vue de la saison prochaine. Mais je ne veux pas en dire davantage. Nous sommes tous déçus, à commencer par le Président lui-même, Paul, moi, le staff et les joueurs, après les deux dernières prestations de l’équipe. Il y a peu, nous étions encore en lutte pour la deuxième place. Et nous avons perdu deux fois d’une manière qui n’est pas acceptable, qui est loin de notre ambition. En tout cas, j’ai toujours senti le soutien du Président.

L’importance d’être concernés ? J’ai dit à mes joueurs qu’au début de la semaine, c’était le jour 0 de notre nouveau départ. Malgré tout, ce n’est pas après un match manqué que tu changes tout. C’est à moi de juger quels joueurs sont capables de rebondir vite et répondre physiquement et mentalement. Ce n’est pas une question de noms ni de statuts.

D'éventuels changements ? Je suis très clair sur la façon dont on va jouer à Angers, mais je n’ai pas encore la certitude sur le onze de départ que je vais aligner. Il faut voir comment les joueurs se montrent à l’entraînement. Ce qui est vrai aussi c’est qu’il n’y a pas que les onze qui débutent qui peuvent avoir un impact sur le match. Je ne vais pas donner de noms.
Nous verrons dimanche s’il y a de grands changements. On verra pour le système, mais c’est clair que je veux retrouver de la stabilité après avoir pris autant de buts. Comme nous l’avons fait fin août. Il faut prendre des points pour rebondir d’une bonne manière.
Quel système ? Je ne vais rien dire, sinon ce serait trop simple pour Angers.

Le match à Angers, déjà relégué ? Que ce soit Angers ou le Real Madrid, pour moi c’est la même chose ! Il faut retourner aux bases, et prouver que mentalement, techniquement et tactiquement nous sommes au point. Angers n’a plus rien à jouer, mais c’est important que nous restions focus sur notre objectif. Certains joueurs ont tenté de forcer les choses ces derniers temps. Il faudra rester dans notre structure pendant 90 minutes pour faire un résultat et reprendre ainsi confiance pour les dernières semaines.

Challenger les joueurs ? Je ne veux pas répondre individuellement, car c’est entre moi et les joueurs. Le début du match contre Montpellier était bien, mais il y a une action qui change toute la physionomie du match. Quand tu veux être un grand joueur et connaître des succès, il faut savoir réagir avec toute ton énergie, toute ton envie jusqu’à la dernière seconde. Mais je suis confiant de voir à nouveau ce visage chez mes joueurs.

La présence de Ritchy Valme à l’entraînement ? C’est en raison de l’absence de Guillermo, qui est encore incertain. Nous avions besoin d’un défenseur central supplémentaire. Il a fait de bonnes choses ces derniers mois et a d’ailleurs récemment remporté la Coupe Gambardella avec les U18. Dans la foulée, il a fait un bon match contre Chelsea cette semaine avec le Groupe Élite. C’est un des jeunes talents qui a connu une bonne évolution dernièrement.

Philippe Clement - Site officiel AS Monaco
Sur le flanc droit, au milieu ou en défense, Vanderson de Oliveira Campos devrait débuter.

Le sentiment de l’équipe après Montpellier ? Nous étions à la fois très frustrés et tristes après notre performance. Sortir de deux défaites d’affilées ce n’est jamais agréable. Il reste encore cinq matches à disputer, et on le sait, dans le football tout est possible. Le plus regrettable, c’est de ne pas avoir montré notre vrai visage. Ce match contre Angers est l’occasion de repartir de l’avant.

L’état d’esprit du groupe ? L’objectif initial de l’équipe était de se qualifier en Coupe d’Europe et nous sommes toujours en course pour y parvenir, bien que cela soit plus compliqué en ce moment. Cette semaine, nous avons décidé de dîner tous ensemble pour parler de la fin de saison et renforcer encore un peu plus cette union. Il y a eu une prise de conscience avec un changement d’état d’esprit et d’attitude.

L’intérêt du Club avant tout ? L’AS Monaco est un grand club avec de la qualité, regardé par les meilleures écuries européenne. C'est donc évident que des rumeurs existent. Mais avant les intérêts personnels, nous avons un objectif commun, c’est de finir européens et ça passe par une victoire dimanche ! Le vestiaire est solidaire, nous allons tout donner pour redresser la barre.

La position d’ailier droit ? Je me sens bien dans cette position plus offensive. Même si je préfère être positionné en latéral, je veux avant tout aider l’équipe. Je me tiens prêt et à l’écoute du coach. Si cette position participe à aider le groupe, alors je suis prêt à accepter de jouer dans cette position.

Vanderson de Oliveira Campos - Site officiel AS Monaco
Pour le match chez le dernier, Philippe Clement Maripán sorti blessé contre Montpellier est dans le groupe de 23 joueurs, comme Yllan Okou qui pourrait le remplacer sur la feuille de match.
Grosse surprise, l'absence de Wissam Ben Yedder, écarté du groupe car il aurait séché la réunion tactique avant l'entraînement du jour.

À Angers, Alexandre Dujeux prépare la saison prochaine en Ligue 2, et a cherché à savoir qui serait encore là la saison prochaine.

Cette semaine a été très riche. Le club et les joueurs se sont positionnés sur leurs ambitions. De mon côté, j’étais là pour dresser le bilan sportif.
Dans les situations difficiles, on apprend beaucoup. On regarde les choses en face et cela nous permet d’avancer. Les joueurs ont été d’une honnêteté remarquable, ils se sentent responsables.
Les joueurs ont besoin de connaître le projet de la saison prochaine, et si le SCO sera en mesure de bien figurer dans ce gros championnat qu’est la Ligue 2.

Alexandre Dujeux - Site officiel Angers SCO
Pour recevoir l'AS Monaco, il est privé de nombreux joueurs, blessés : Camara, Capelle, Diony, El Melali, Eneme-Ella, Ghoulam, Salama.
Il a convoqué 20 joueurs.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Angers
© maillots-foot-actu.fr

Le classement :

20ème avec 14 points 4ème avec 61 points

La forme du moment (5 derniers matches) :

1 victoire, 1 nul et 3 défaites.
6 buts marqués et 9 buts encaissés.
2 victoires, 1 nul et 2 défaites.
9 buts marqués et 13 buts encaissés.

Les absents :

Camara (blessé), Capelle (blessé), Chetti (mis à pied), Diony (blessé), El Melali (blessé), Eneme-Ella (blessé), Ghoulam (blessé), Salama (blessé). Ben Yedder (choix), Embolo (blessé - genou), Lucas (choix), Magassa (choix), Sarr (blessé - aine).

Les suspendus :

Golovin.

Les groupes retenus :

Bernardoni, Fofana, Bamba, Blazic, Doumbia, Gaya, Hountondji, Sabanovic, Valéry, Abdelli, Bentaleb, Mendy, Ould Khaled, Taïbi, Thioub, Bahoya, Hunou, Kalumba, Niane, Sima. Didillon, Liénard, Nübel, Aguilar, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Okou, Vanderson, Akliouche, Camara, Diatta, Diop, Fofana, Golovin, Martins, Matazo, Ben Seghir, Boadu, Minamino, Volland.
Partager sur :