Ligue 1, 36ème journée : Présentation Lyon - Monaco
Ligue 1
(18/05/2023)

Pour la 36ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (4ème) se rend chez l'Olympique Lyonnais (7e).

À trois journées de la fin, et pour garder à distance lyonnais et rennais, l'AS Monaco devra revenir du Rhône avec au moins un point, avant d'aller à Rennes, mais ce n'est pas dans la dynamique des deux équipes.

Lors de cette phase retour, l'OL a pris 3 points de plus que l'ASM (31 contre 28, 9 victoires, 4 nuls, 3 défaites pour Lyon, 8 victoires, 4 nuls et 4 défaites pour l'ASM).
Sur les 5 derniers matches, Lyon est encore devant avec 3 victoires et 2 nuls (11 buts marqués, 10 encaissés) contre 2 victoires, 1 nul et 2 défaites pour Monaco (5 buts marqués et 9 encaissés).

Même l'historique des Lyon - Monaco est nettement en faveur des rhôdaniens, avec en 59 matches de championnat (L1 et L2), 16 victoires monégasques, 14 nuls, 29 défaites (77 buts marqués et 98 encaissés).
Et ces dernières saisons, c'est plutôt compliqué pour les asémistes.
Depuis la dernière victoire 1-2 en 2016-17 quand l'ASM a été championne de France pour la dernière fois, c'est 4 défaites consécutives : 3-2 en 2017-18, 1-0 en 2018-19, 4-1 en 2020-21 et 2-0 la saison passée.

Un des rares motifs d'y croire, c'est le bilan à l'extérieur de l'AS Monaco cette saison, qui a remporté 10 (avec 5 nuls et 2 défaites) de ses 17 matches joués loin du Louis-II.
À domicile, Lyon a pris 6 points de moins, avec 8 victoires, 5 nuls et 4 défaites (29 buts pour, 18 contre) successivement face à Ajaccio (2-1, J01), Lyon (4-1, J03), Auxerre (2-1, J05), Angers (5-0, J06), Paris S.G. (0-1, J08), Toulouse (1-1, J10), Lille (1-0, J13), Nice (1-1, J15), Clermont (0-1, J17), Strasbourg (1-2, J19), Brest (0-0, J21), Lens (2-1, J23), Lorient (0-0, J26), Nantes (1-1, J28), Rennes (3-1, J30), Marseille (1-2, J32), Montpellier (5-4, J34).

Pour l'emporter entre Rhône et Saône, Philippe Clement espère à nouveau compter sur sa défense qui a résisté face à Lille, mais aussi retrouver son attaque.

La solidité face à Lille ? Après avoir encaissé sept buts en deux matches contre Lens et Montpellier, on se devait de changer certaines choses, c’est normal. Nous avons donc cherché des clés pour trouver un meilleur équilibre, tout en s’adaptant à la contrainte de l’indisponibilité de certains joueurs. C’est pour ça que nous avons joué avec une défense à trois face à Angers et Lille, contre qui nous n’avons concédé que très peu d’occasions.
C’est quelque chose de très important, car la différence de buts peut compter à la fin de la saison. Maintenant nous voulons de nouveau marquer davantage de buts, comme c’était le cas ces derniers mois. Il faut savoir garder cette base défensive et être plus efficaces devant, car nous avons eu de bonnes situations ces derniers matches, mais aussi de très bons gardiens en face, comme sur le face-à-face de Myron contre le LOSC.

Les retours d’Embolo et Ben Yedder ? Ils ont été très performants pendant de nombreux mois cette saison, en marquant beaucoup de buts chacun. Et le fait de perdre Breel pendant deux mois, c’était un gros handicap pour nous. En sachant que même s’il est de retour, il n’est toujours pas à 100% de ses moyens. Il faut dire aussi que la blessure de Kevin alors que les deux n’étaient pas disponibles, nous a fait du mal. Ce sont trois attaquants de grande qualité, qui ne se laissent pas gagner par le doute et qui ont une forte capacité à rebondir.

Nous aurons besoin d’eux en cette fin de saison. Mais pour revenir à Breel, on verra combien de temps il peut jouer contre Lyon, mais ça ne peut pas être plus d’une mi-temps. La décision finale sera de toute façon prise en accord avec le staff médical. On a vu contre Lille qu’il a un énorme impact sur l’équipe lorsqu’il est sur le terrain. J’espère qu’il pourra nous aider sur ces trois derniers matches.

Alexandre Lacazette ? Comme toute personne qui aime le foot, je connais ses qualités et son parcours. Il est impliqué dans presque 30 buts de Lyon cette année. C’est donc un bon défi pour nos défenseurs, mais ils sont prêts pour cela, je le sens ! Ensuite, je ne pense pas que cette équipe lyonnaise repose uniquement sur lui. C’était le cas peut-être par le passé dans le foot, mais aujourd’hui on a besoin de onze joueurs pour défendre et attaquer. Mais pour revenir sur son adresse devant le but, il a l’avantage d’avoir l’équipe qui travaille pour lui.

Le rôle de Ben Yedder dans le sprint final ? J’ai une idée précise pour l’utilisation de chaque joueur, mais c’est à eux de prouver qu’ils sont prêts à faire des choses pour l’équipe. En tout cas c’est ce que j’ai vu de la part de Wissam à l’entraînement cette semaine. Je prends maintenant les matches les uns après les autres. Il n’y a de garantie pour aucun joueur d’être titulaire jusqu’à la fin de la saison.
Avec le recul, Wissam a été très performant depuis un an et demi que je travaille avec lui. Il a des qualités spéciales, et c’est un tueur devant le but ! Nous devons trouver les moyens de le mettre dans les bonnes conditions. Mais encore une fois il faut trouver un bon équilibre dans la philosophie de jeu de l’équipe.

L’apport de *mastima* ? Le problème avec Chrislain, c’est que tout le monde pense qu’il est plus âgé, mais il n’a que 21 ans (sourire) ! Il n’a pas beaucoup joué à Lorient. Nous voulions qu’il prenne davantage de temps de jeu, donc nous avons pris la décision de le faire revenir ici, pour le développer nous-mêmes à l’entraînement.
Et quand il prend des minutes, on voit quelqu’un qui apprend et comprend vite, qui met en pratique ce qu’il travaille et qui se développe aussi en tant qu’homme. Comme je l’ai dit après le match contre Lille, c’est le cœur de notre projet. Nous avions neuf joueurs issus de l’Academy dans le groupe. Charge à nous de trouver un équilibre entre leur évolution et le temps de jeu que nous pouvons leur donner.

Point d’étape avant la fin de saison ? Il y a encore trois matches à jouer et neuf points à prendre. Les bilans se font toujours après une saison complète. Nous avons des objectifs et des rêves en tête, et nous devons trouver un bon équilibre entre tout ça. Il faut à la fois faire grandir nos jeunes talents, et en même temps faire avec le départ de certains. En tout cas, nous pensons et travaillons déjà fort pour préparer la saison prochaine.

Philippe Clement - Site officiel AS Monaco
En défense centrale, Chrislain Matsima a joué les deux dernières rencontres à 3 axiaux. Il pourrait à nouveau démarrer, malgré le retour de Maripán dans le groupe.

Mes performances récentes ? Je suis satisfait de mon retour. En tant que joueur, on est à l’écoute du coach, prêt à aider l’équipe à tout moment. En tout cas je suis content de mes performances sur les deux derniers matches contre Angers et Lille. Je veux rendre au maximum la confiance que l’on m’accorde, que ce soit en jouant à mon poste de prédilection ou en tant que latéral droit, ce qui a été le cas quand je suis revenu. Je vais tout faire pour que cela dure jusqu’en fin de saison.

Mon prêt en Bretagne ? Mon passage à Lorient m’a fait mûrir. En arrivant blessé, cela a retardé ma progression, d’autant plus qu’il y avait déjà une hiérarchie bien établie là-bas, et l’équipe tournait fort. Mais d’un autre côté, cela m’a permis de prendre de la hauteur et de discuter avec le staff pour identifier mes axes de progression. J’ai gagné en maturité, et @Philipe Clement@ m’a félicité pour ça.

Ma (ré)intégration depuis son retour ? J’ai beaucoup échangé avec le coach avant même de revenir à Monaco, donc je connaissais déjà ses attentes et cela m’a donné de la confiance pour être prêt tout de suite contre Brest et dans la foulée en coupe d’Europe. J’avais l’impression de ne jamais être parti et cela a facilité ma réintégration. Tout s’est fait assez rapidement au final.

Lyon ? C’est un match important dans l’optique d’être européen en fin de saison. Si nous adoptons le même état d’esprit et de combativité que lors des deux derniers matches, alors il y aura de grandes chances d’être performants vendredi.

Le potentiel duel avec Alexandre Lacazette ? Bien sûr, je me sens prêt à l’affronter. Nous sommes tous d’accord pour dire que c’est un grand attaquant et il le prouve encore cette année avec l’OL. C’est toujours excitant d’affronter ce genre de joueurs, je vois ça comme un challenge de l’empêcher de briller. Et c’est une bonne expérience supplémentaire à prendre.

Le retour de Breel Embolo ? Il a été écarté assez longtemps mais depuis son retour, je le sens bien dans les courses et il est toujours aussi difficile à défendre, même à l’entraînement (sourire). C’est une bonne chose que nous soyons au complet pour bien finir la saison. Breel est un joueur important pour nous.

Mon rôle auprès des jeunes de l’Academy ? Ça fait plaisir de voir que nous étions neuf joueurs issus de La Diagonale à être présents dans le groupe face à Lille. Étant moi-même issu du centre, je sais à quel point cela peut parfois être difficile de s’intégrer. Je suis arrivé tôt dans le groupe pro’ (à l’été 2020) et j’essaye de donner des conseils du mieux que je peux, que ce soit sûr et en dehors du terrain, pour faciliter l’adaptation des jeunes qui arrivent. La formation fait partie de l’ADN de notre club.

Chrislain Matsima - Site officiel AS Monaco
Face à l'OL, Philippe Clement récupère Wissam Ben Yedder et Guillermo Maripán (suspension), Mohamed Camara, Kevin Volland et Krépin Diatta qui ont dû déclarer forfait avant Lille, mais doit se passer de Malang Sarr et Myron Boadu, blessés.
Yann Liénard, Jordan Semedo Varela, Soungoutou Magassa et Malamine Efekele sont eux à disposition de l'équipe de France pour la Coupe du Monde U20 en Argentine.
Alain Zadi est appelé comme troisième gardien dans le groupe de 22 joueurs.

À Lyon, Laurent Blanc est frustré par le dernier résultat dans le Puy-de-Dôme.

La dynamique ? On était sur une bonne série, malgré la défaite contre Marseille. On est frustré du match à Clermont. On doit maintenant se projeter sur Monaco.

Monaco ? C'est une grosse équipe du championnat, avec un bon effectif. À un moment donné, ils étaient proches des deux premières places. Ils ont eu un accident de parcours, comme beaucoup. Ils sont dans le wagon de tête et ils le méritent.

Pallier la blessure de Dejan Lovren ? En termes de blessure, on en a qu’une mais elle est fondamentale. C’est un élément important qui ne sera pas là. A nous de faire sans. Jérôme (Boateng) s’entraîne mais il n’a pas joué depuis plusieurs semaines. C’est un joueur d’expérience, de qualité, mais on va réfléchir. C’est plausible qu’il soit dans le groupe.

Un effectif jeune ? Quand je suis arrivé en octobre, il y avait un effectif pléthorique. On devait prendre des décisions pendant le Mercato. Tout le monde disait qu’il y avait des bons jeunes mais ils ne jouaient pas. On a décidé de leur faire de la place pour voir s’ils avaient de la qualité. On a pris un risque, et il fallait le prendre. Cela nous a permis de confirmer ou pas certains potentiels, et de vivre mieux à l’intérieur du groupe. On a pris du plaisir à travailler.

Laurent Blanc - Site officiel OL
Pour la réception de l'AS Monaco, il est donc privé de Lovren (blessé), qui est on seul absent, car Boateng et Barcola sont de retour dans le groupe de 21 joueurs.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Lyon
© maillots-foot-actu.fr

Le classement :

7ème avec 56 points 4ème avec 65 points

La forme du moment (5 derniers matches) :

3 victoires, 0 nul et 2 défaites.
11 buts marqués et 10 buts encaissés.
2 victoires, 1 nul et 2 défaites.
5 buts marqués et 9 buts encaissés.

Les absents :

Lovren (blessé). Boadu (blessé - cuisse), Liénard (sélection), Lucas (choix), Magassa (sélection), Martins (choix), Sarr (blessé - aine).

Les groupes retenus :

Lopes, Riou, Bonnevie, Boateng, Diomandé, Gusto, Henrique, Kumbedi, Lukeba, Tagliafico, Aouar, Caqueret, Lepenant, Mendes, Tolisso, Barcola, Cherki, Dembélé, Jeffinho, Lacazette, Sarr. Didillon, Nübel, Zadi, Aguilar, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Vanderson, Akliouche, Ben Seghir, Camara, Diatta, Diop, Fofana, Golovin, Matazo, Minamino, Ben Yedder, Embolo, Volland.
Partager sur :