Ligue 1, 18ème journée : Présentation Paris S.G. - Monaco
Ligue 1
(11/12/2021)

Pour la 18ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (7ème) va défier le leader, le Paris Saint-Germain FC (1er).

Leader avec 11 points d'avance sur son poursuivant, et 16 sur l'ASM, le PSG a quasiment les mêmes stats que le cub princier sur les 5 dernières rencontres.
Les parisiens ont gagné 3 matches et fait 2 nuls, pour 10 buts marqués et 5 encaissés.
Dans le même temps, les asémistes n'ont gagné que 2 fois pour 3 nuls, 10 buts marqués et 4 encaissés.

À domicile, le PSG est intenable, avec 7 victoires et 1 nul successivement face à Strasbourg (4-2, J02), Clermont (4-0, J05), Lyon (2-1, J06), Montpellier (2-0, J08), Angers (2-1, J10), Lille (2-1, J12), Nantes (3-1, J14), Nice (0-0, J16).

Aux monégasques de venir perturber le PSG, mais l'ASM est capable de tout à l'extérieur, avec 3 victoires, 2 nuls et 3 défaites (10 buts marqués et 10 encaissés).

Le bilan historique des PSG - Monaco est encore en faveur des monégasques avec 18 victoires, 13 nuls et 14 défaites (52 buts marqués et 51 encaissés).
Niko Kovac, qui a dominé deux fois le PSG la saison passée, dont une victoire au Parc (0-2, J26), espère continuer ses bonnes stats contre le club de la capitale.

Nous savons ce que nous avons fait la saison dernière avec ces deux belles victoires face au PSG. Mais l’important c’est que je sens qu’il y a une bonne atmosphère dans le vestiaire ces derniers jours avec les joueurs. Ils sont très motivés par ce rendez-vous au Parc des Princes, ils aiment jouer là-bas. Ils croient en la victoire, donc c’est une bonne chose. Mais ensuite, il ne suffit pas de croire en nos chances, il faut le montrer sur le terrain. L’état d’esprit est positif, on y va avec beaucoup d’envie de bien faire et de montrer le meilleur visage de l’AS Monaco.

Le bienfait de la qualification en Ligue Europa ? C’est toujours important de connaître le succès. C’est la première fois que l’AS Monaco ne perd pas un seul match dans une phase de poules, donc c’est une très bonne chose et j’ai félicité mes joueurs pour ça. Nous essayons de grandir petit à petit. Demain, c’est un match où nous n’avons rien à perdre selon moi, face à cette grosse équipe du PSG. En tant que coach et pour le bien de l’équipe, il est important de connaître le succès, et cette qualification en Ligue Europa nous a fait du bien.

Les critiques sur le PSG ? Je ne peux pas comprendre les critiques envers le PSG, qui est leader de Ligue 1 avec 11 points d’avance sur le deuxième. C’est une grande équipe, et contre ce genre de formation, vous êtes obligés de jouer à votre meilleur niveau durant 90 minutes si vous voulez obtenir un résultat. C’est ce que nous avions réussi à faire la saison dernière, même si ce ne sera peut être pas suffisant. Jouer 45 minutes, ce n’est pas assez. Contre une équipe si dangereuse, avec notamment Kylian Mbappé qui est une menace constante, on ne peut pas se permettre de jouer à moitié. Je le répète, le Paris Saint-Germain est une grande équipe.

Comment défendre sur Mbappé et Messi ? Les deux sont des joueurs de classe mondiale, avec des styles très différents. Lionel Messi fait des choses incroyables ballon au pied. Kylian Mbappé est un attaquant qui fait davantage parler sa vitesse et sa puissance, en attaquant la profondeur. Il faut trouver le bon équilibre pour défendre sur lui. Mais ce qui est certain, c’est que si nous voulons bien défendre sur eux, il faut le faire tous ensemble. Je ne crois pas qu’on puisse défendre sur ces joueurs en individuel. Un bon résultat passe forcément par une discipline collective et un effort de tous les instants.

La progression d'Aurélien Tchouaméni ? C’est un joueur qui a une très belle progression. Il écoute beaucoup ce qu’on lui dit et a envie d’apprendre et de progresser à chaque entraînement. C’est quelqu’un de très humble. Il utilise chaque séance vidéo pour apprendre encore plus chaque jour, savoir ce qui a été bon ou pas. Aujourd’hui il est international tricolore, mais je pense qu’il faut qu’il reste tel qu’il est, simple. Tout le monde braque les projecteurs sur lui, mais je pense qu’il doit rester simple, pour ne pas s’égarer et faire plus que ce qu’on lui demande. Pour moi, il est déjà le meilleur milieu de terrain de Ligue 1 actuellement.

La clé du match ? Cette saison, par rapport à la précédente, beaucoup d’équipes de Ligue 1 sont plus agressives et pressent très haut. Je pense que nous avons été un peu des précurseurs là-dessus. Le football mondial est en train d’évoluer dans ce sens, et ça veut dire que vous devez avoir une discipline très importante. Lens a très bien géré son match face au PSG, mais à la fin, il y a tellement de qualités dans cette équipe parisienne, que ce n’est pas suffisant pour obtenir un résultat contre elle. Contre Paris, il faut être très agressif de la première à la dernière minute, mais il ne faut surtout pas manquer les opportunités. Il y a deux façons de jouer. Avec un ou deux attaquants. Vous pouvez démarrer le match en étant en position d’attente, pour jouer le contre et profiter des espaces, ou bien jouer plus ouvert. J’ai encore 24 heures pour réfléchir à la façon de jouer, donc je vais l’utiliser pour prendre ma décision.

La préparation en vidéo ? Quand nous utilisons la vidéo, évidemment nous regardons des matches de notre prochain adversaire. Donc nous avons étudié les matches du PSG contre Nice (0-0), Lens (1-1), pour chercher ce qui pourrait nous aider dans la préparation. Nice joue en 4-4-2, Lens à trois derrière, donc il n’y a pas une seule façon de jouer contre cette équipe. En général, on travaille beaucoup avec la vidéo, mais il n’y a pas de changement dans notre manière de préparer le match, que ce soit le PSG ou une autre formation. Nous serions stupides en tant que coaches, si nous n’utilisions pas les images des faiblesses de nos adversaires.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco
Pour espèrer ramener quelque chose du Parc-des-Princes, l'AS Monaco devra compter sur un grand Aurélien Tchouaméni.

Le souvenir des deux matches de la saison dernière ? Personnellement et collectivement, on garde un très bon souvenir de ces deux victoires contre Paris. D’ailleurs je me souviens en avoir parlé avec Kylian Mbappé, quand on a joué avec les "Bleus" face au Kazakhstan le mois dernier. On en a rigolé ensemble. Mais cela ne veut pas dire que l’on va produire la même prestation. Il y aura une nouvelle histoire à écrire demain.

L’absence de Kevin Volland ? Forcément son absence est regrettable, car c’est un joueur très important de notre effectif, un cadre du groupe. Mais nous avons de très bons joueurs pour pallier cette absence, donc je ne me fais pas de souci pour ça.

La clé du match ? Ce match-là passera par des duels, que ce soit offensivement ou défensivement. Ce qui est certain c’est qu’on aura beaucoup d’envie et de détermination pour gagner ce match. Dans tous les matches il y a un coup à jouer, que ce soit Paris ou une autre équipe. Encore une fois, on va mettre tous les ingrédients pour ramener un résultat. Il faudra en tout cas un maximum de concentration.

La façon de jouer ? J’aime bien quand l’équipe va chercher haut. Ensuite il faut faire en fonction des qualités de notre effectif. Et puis cela dépend de ce que le coach veut. Je me souviens que la saison dernière, on avait été plus bas sur le terrain contre le PSG, et ça nous avait réussi. A l’inverse à Donetsk, nous étions allés les chercher très haut. Nous n’en avons pas encore parlé entre nous. Je n’ai pas de préférence, on a totalement confiance dans le coach.

Jouer contre Lionel Messi ? On voit Lionel Messi jouer depuis qu’on est tout petit, donc c’est appréciable de jouer contre lui, car on pourra dire plus tard à nos enfants qu’on l’a fait. Après sur le terrain, honnêtement ça ne change rien. Que ce soit Lionel Messi ou un autre joueur, il faudra être au duel. Il ne faut pas se laisser gagner par l’émotion de jouer contre un tel joueur.

Mon nouveau statut ? J’essaye de progresser, et je travaille tous les jours pour ça. Ensuite mon statut me demande aujourd’hui d’être encore plus leader, que ce soit sûr et en dehors du terrain. Je suis à l’écoute des conseils du staff tous les jours, et je travaille avec l’équipe pour que les résultats soient encore meilleurs.

La confiance qui revient avec la bonne série ? Je ne pense pas que nous soyons encore revenus au niveau de la fin de saison dernière, car tout n’est pas encore parfait. Malgré tout, on reste sur une série de huit matches sans défaite, et on espère continuer sur cette vague. La deuxième partie de saison était excellente, mais honnêtement j’espère qu’on n’aura pas à courir autant après les autres, ce qui voudra dire qu’on sera déjà bien placés au classement à la trêve.

La manière d’attaquer ? Wissam Ben Yedder et Myron Boadu ne sont pas les mêmes joueurs. Wissam est plus dans la construction, il essaye de faire jouer l’équipe, alors que Myron est un joueur de percussion et de profondeur, qui nous permet d’écarter le bloc adverse. Il y a de la concurrence dans notre équipe, et même quand il n’est pas titulaire, je le répète, Wissam est le premier à nous donner des conseils et à nous encourager. Il est très important pour l’équipe. Concernant Myron, il y a beaucoup d’exemples de jeunes qui ont besoin de temps pour s’adapter. On a tout fait pour bien l’intégrer, lui donner des conseils et l’encourager. Et aujourd’hui il montre ses qualités sur le terrain.

Le prochain tour en Ligue Europa ? Forcément on avait à coeur de bien démarrer cette compétition, et nous nous sommes qualifiés en étant premiers, donc on a fait le job. J’ai même vu que nous étions la première équipe à ne pas perdre un match en phase de poules, donc ça montre qu’on a été performants. Après c’est certain qu’il y a de grosses équipes qui sont reversées de la Ligue des Champions, donc on sait que ce sera une opposition de très haut niveau au prochain tour.

Aurélien Tchouaméni - Site officiel AS Monaco
Pour le déplacement au Parc-des-Princes, Niko Kovac devra faire avec la suspension de Kevin Volland.
Il a convoqué 21 joueurs dont 3 gardiens.

À Paris, Mauricio Pochettino ne veut pas parler de revanche.

Je ne crois pas que ce soit une revanche parce que Monaco nous a battu au Parc la saison dernière (0-2, le 21/02/2021). Nous l'avons battu en finale de la Coupe de France (2-0, le 19/05/2021). Le plus important est de gagner tous les matches. Gagner est toujours un défi. C’est un challenge car Monaco est une très bonne équipe, une des plus compétitives en Ligue 1, qui a disputé les tours préliminaires de la Ligue des Champions et qui joue actuellement la Ligue Europa. Il faudra être professionnels et tout faire pour gagner. Ce sera un bon match, qui sera disputé. On s’attend à une rencontre difficile, face à un grand entraîneur et de grands joueurs.

La forme de mes joueurs ? L’équipe se trouve dans une très bonne forme physique. On a pu bien récupérer après le match contre Bruges, en mettant l’accent sur la récupération. On est très content de la forme physique des joueurs, même si on peut encore s’améliorer.

Un premier bilan ? En termes de résultats, c’est très positif. On est déçu de ne pas avoir terminé à la première place de notre groupe en Ligue des Champions car on n’a perdu qu’un seul match et que Manchester City en a perdu deux. Après, sur le plan des performances, nous savons que nous pouvons nous améliorer. On aimerait pouvoir faire des performances de haut niveau pendant 90 minutes, de manière régulière. C’est difficile. Le niveau est élevé en Ligue 1 et en coupe d’Europe.

La Ligue des Champions exige de s’améliorer et d’être performants à chaque match. Avant février et les huitièmes de finale, il y a d’autres rencontres. Un des objectifs du club est certes de gagner la Ligue des Champions, mais nous devons aussi être focalisés sur le prochain match. Monaco, puis la Coupe de France, Lorient, la trêve... On pense seulement au prochain match pour, pas à pas, se rapprocher de l’objectif.

Mauricio Pochettino - Site officiel Paris S.G.
Face à l'ASM, le coach argentin est privé de Neymar, Draxler, Kimpembe, Ramos, Mendes.
Il a convoqué 21 joueurs dont Abdou Diallo et Kylian Mbappé, mais pas Layvin Kurzawa, écarté.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Paris S.G.
© maillots-foot-actu.fr

Le classement :

1er avec 42 points 7ème avec 26 points

La forme du moment (5 derniers matches) :

3 victoires, 2 nuls et 0 défaite.
10 buts marqués et 5 buts encaissés.
2 victoires, 3 nuls et 0 défaite.
10 buts marqués et 4 buts encaissés.

Les absents :

Draxler (blessé), Kimpembe (blessé), Kurzawa (choix), Mendes (blessé), Neymar (blessé), Ramos (blessé). Badiashile (blessé), Diatta (blessé), Fabregas (blessé).

Les suspendus :

Volland

Les groupes retenus :

Donnarumma, Navas, Rico, Hakimi, Marquinhos, Bernat, Diallo, Kehrer, Dina Ébimbé, Verratti, Paredes, Rafinha, Danilo, Dagba, Wijnaldum, Herrera, Gueye, Mbappé, Icardi, Di Maria, Messi. Majecki, Mannone, Nübel, Aguilar, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Pavlovic, Sidibé, Diop, Fofana, Golovin, Lucas, Martins, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Boadu, Isidor
Partager sur :