32 ème Coupe de France : Présentation Red Star - Monaco
Coupe de France
(18/12/2021)

Pour les 32èmes de finale de la Coupe de France, l'AS Monaco entre en lice chez le club du Red Star, pensionnaire de National.

Défaits à Paris, après 8 matches toutes compétitions sans perdre, les monégasques (8ème de L1) doivent débuter une nouvelle série d'invincibilité en Île-de-France, chez l'actuel 12ème de National, qui vient de l'emporter 3-1 à Sedan, après avoir battu l'ancien leader Bourg-en-Bresse (2-1).
Mais avant cela, les joueurs de Saint-Ouen étaient sur 4 défaites consécutives.

Historiquement, il y a eu 15 confrontations entre le Red Star et l'AS Monaco, tous lieux et toutes compétitions confondus, pour un bilan de 6 victoires monégasques, 3 nuls et 6 défaites (23 buts marqués et 19 buts encaissés).
Ces confrontations se divisent en 14 matches de championnat (D1 et D2) et 1 de Coupe Drago, une consolante de la Coupe de France organisée entre 1953 et 1965.

Curieusement, sur les 7 matches de championnat joués à Saint-Ouen, le bilan de l'ASM est de 2 victoires, pour le premier déplacement (0-5 en 1952-53) et pour le dernier (0-2 en 1976-77) et à chaque fois en Division 2.
Entre, il y a eu 5 matches en Division 1, pour 5 défaites sans inscrire un but et en encaissant 9.

L'unique match de Coupe, pour le 16ème de finale de la Coupe Drago 1955-56, a vu la victoire de l'AS Monaco, (1-5), avec des buts de Julien Stopyra (16e), Ignace Valorisek (20e), Stéphan Bruey (23e), François Ludvikowski «Ludo» (56e), Abdelaziz Ben Tifour (58e).

Pour améliorer les stats en Seine-Saint-Denis, l'AS Monaco, finaliste de la dernière édition, devra parfaitement entrer dans la compétition face à un club qui a déjà passé 4 tours, mais toujours face à des clubs hiérarchiquement inférieurs :
  • 5ème tour, ASM Chambourcy (D3) - Red Star FC 93 : 0-6
  • 6ème tour, Red Star FC 93 - Saint-Maur Lusitanos (N2) : 3-0
  • 7ème tour, US Esquelbecq (R2) - Red Star FC 93 : 1-3
  • 8ème tour, GFC Ajaccio (N3) - Red Star FC 93 : 1-2
L'objectif de Niko Kovac est encore de performer en Coupe de France, pour retrouver le Stade de France et la Seine-Saint-Denis en fin de saison.

La saison dernière et dans mon passé en tant que joueur et coach, j’ai joué beaucoup de finales. Cette année encore, notre ambition est donc d’aller le plus loin possible. C’est toujours difficile d’aller jouer sur le terrain d’une équipe comme le Red Star, donc je m’attends à une grosse bataille et il faudra montrer notre meilleur visage pour espérer continuer notre parcours.

Les spécificités des matches de Coupe de France ? Cela ressemble toujours un peu à David contre Goliath et, quand vous jouez à l’extérieur contre une plus petite équipe, le danger c’est de se croire meilleurs. Oui, nous jouons en Ligue 1, mais la Coupe c’est spécial. Les adversaires ont un état d’esprit différent et sont plus motivés, donc nous devons avoir la même motivation qu’eux, jouer à notre rythme, sinon l’après-midi sera compliquée et ce n’est pas ce que nous voulons.

La rotation de l’effectif ? Cela peut être une opportunité mais je prends ce match très au sérieux. Ce ne sera pas un match facile, je respecte beaucoup notre adversaire et nous avons regardé leurs derniers matches, donc j’alignerai la meilleure équipe possible afin de se qualifier et d’accueillir ensuite Rennes dans les meilleures conditions possibles.

Radoslaw Majecki numéro un en Coupe ? Radeck sera notre gardien numéro un dans la compétition, comme l’an passé. C’est un bon gardien, avec un bel avenir, et il a besoin de temps de jeu, ce qui n’est pas toujours facile en tant que gardien numéro deux. Ce sera donc une belle opportunité pour lui. Nous connaissons ses qualités et les aspects qu’il doit encore travailler, notamment le jeu au pied. Mais depuis qu’il est arrivé ici, sa progression est très positive, sur le terrain comme en dehors. J’ai une entière confiance en lui. Il incarne le futur de ce Club et de la sélection nationale de Pologne.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco
Radoslaw Majecki qui prendra la place dans le but à Alexander Nübel, titulaire en L1 et en coupes d'Europe.

Nous allons à Paris pour gagner ce match. Nous savons que cette équipe a joué la saison dernière contre Lyon en Coupe de France et qu’ils les ont emmenés jusqu’à la séance de tirs au but. Ils avaient fait un très beau parcours. Pour eux cela va être le match de la saison, donc nous allons devoir donner le maximum pour gagner cette bataille.

Refaire le beau parcours de la saison dernière ? Je pense que nous sommes capables de réaliser le même parcours que la saison dernière. Mais cela commence par faire un bon match contre le Red Star. Et puis il ne faut pas oublier que le championnat reste la chose la plus importante pour nous. Je pense qu’il faut d’abord penser à ce premier match des 32es de finales, avant d’imaginer aller au Stade de France en mai prochain.

La concurrence dans les buts ? Je pense qu’il n’y a pas vraiment de différence dans ma relation avec Alexander Nübel cette saison, comparé à Benjamin Lecomte. Je pense qu’ils ont à peu près les mêmes qualités, la même expérience. Nous sommes tous solidaires à ce poste de gardien de but, avec Vito et Alexander. Les deux joueurs qui ne jouent pas doivent supporter celui qui est titulaire le jour du match. Pour moi le plus important c’est l’équipe. Si le coach décide qu’Alexander doit débuter ce match, tu dois respecter cette décision et rester prêt à tout moment pour rendre service au collectif.

Une opportunité de montrer ses qualités ? Pour moi la chose la plus importante c’est de jouer ce dimanche. J’ai une opportunité de jouer, face à une équipe difficile qui joue en troisième division. Mais toute opportunité est bonne à prendre, donc je dois faire le maximum pour sortir une bonne prestation.

En sélection, nous avons beaucoup de très bons gardiens chez les A. Si vous voulez être, ne serait-ce que numéro 2 ou 3, il faut évidemment avoir du temps de jeu dans votre club. Donc pour moi l’objectif c’est de jouer le plus possible. Ensuite, c’est toujours une fierté de représenter son pays. Je suis prêt à tous les sacrifices pour être appelé, porter ce maillot de la Pologne et défendre les couleurs de mon pays.

Radoslaw Majecki - Site officiel AS Monaco
Victime d'une fracture du nez jeudi à l'entraînement, Ruben Aguilar a été opéré avec succès vendredi et est forfait pour ce 32ème.
Niko Kovac déplore aussi les absences habituelles de Diatta, Badiashile et Fabregas.
Il n'a pas convoqué Vito Mannone ou Strahinja Pavlovic, mais a appelé Maghnes Akliouche dans son groupe de 20 joueurs.

Pour les banlieusards parisiens, Habib Beye qui découvre le métier d'entraîneur, a retenu 20 joueurs dont une connaissance de l'ASM, Owen Maës, qui a évolué en N2 avec la réserve asémiste en 2019-20, en provenance de Lens.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Red Star

Le classement :

12ème sur 18 avec 19 points (J16 - National) 8ème avec 26 points (J18 - Ligue 1)

La forme du moment (5 derniers matches) :

2 victoires, 0 nul et 3 défaites.
6 buts marqués et 7 buts encaissés.
2 victoires, 2 nuls et 1 défaite.
10 buts marqués et 6 buts encaissés.

Les absents :

Butelle, M. Ndoye, Ikanga. Aguilar (blessé), Badiashile (blessé), Diatta (blessé), Fabregas (blessé), Mannone (choix), Pavlovic (choix).

Les groupes retenus :

Avognan, Charruau, Daillet, Sparagna, Ghabaoui, El Hriti, Homawoo, Tré, Cadiou, Vialla, Maës, Dieng, Guel, Bosca, C. Ndoye, Meïssa Ba, Durand, Nilor, Tokpa, Benali. Majecki, Nübel, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Sidibé, Akliouche, Diop, Fofana, Golovin, Lucas, Martins, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Boadu, Isidor, Volland.
Partager sur :