Ligue 1, 26ème journée : Présentation Monaco - Reims
Ligue 1
(26/02/2022)

Pour la 26ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (6e) reçoit le Stade de Reims (14e).

Après deux nuls contre Lorient (0-0) et à Bordeaux (1-1), et avant un gros mois de mars, l'AS Monaco doit gagner contre Reims.

Si les joueurs de Philippe Clement bafouillent un peu en ce moment avec 8 points pris lors des 5 derniers matches de L1, c'est tout de même mieux que les champenois qui n'ont pris que 4 points (1 victoire, 1 nul et 3 défaites).

Cette saison, l'ASM présente le 5ème bilan à domicile, avec 25 points pris en 13 matches (7 victoires, 4 nuls et 2 défaites).
Reims est lui 16ème du classement à l'extérieur, avec seulement 12 points pris (2 victoires, 6 nuls et 5 défaites) successivement à Nice (0-0, J01), Metz (1-1, J03), Rennes (0-2, J05), Lille (2-1, J07), Lens (2-0, J09), Brest (1-1, J10), Bordeaux (3-2, J12), Strasbourg (1-1, J14), Lyon (1-2, J16), Marseille (1-1, J19), Clermont (0-0, J20), Paris S.G. (4-0, J22), Nantes (1-0, J24).

L'historique des confrontations en championnat (L1 & L2) en Principauté est aussi nettement en faveur des monégasques avec 11 victoires, 10 nuls et 5 défaites (46 buts marqués et 29 buts encaissés).
Mais depuis la dernière victoire (3-2 en 2013-14), il y a eu 5 matches, tous terminés par un match nul : 1-1 (2014-15), 2-2 (2015-16), 0-0 (2018-19), 1-1 (2019-20) et 2-2 en ouverture de la saison dernière.

L'actualité est aussi le tirage au sort de la Ligue Europa, et Philippe Clement est revenu dessus.

Le tirage de Ligue Europa contre Braga ? Pour le moment, je ne connais que leurs résultats et je sais qu’ils sont quatrièmes de leur championnat. Dans les prochains jours, nous allons donc regarder beaucoup de leurs matches pour bien les étudier et analyser leurs forces et faiblesses. Mais nous entrons dans la phase à élimination directe, donc toutes les équipes encore engagées ont des qualités, il n’y a pas beaucoup d’écart de niveau.

Le match amical contre Brentford ? Ce match était intéressant et a permis de donner du temps de jeu à tout le monde. Il y avait de l’intensité et la qualité était bonne dans l’ensemble. Lors des prochaines semaines, nous allons jouer tous les trois jours, donc tout le monde doit être prêt à tenir ce rythme. C’était aussi intéressant de voir de jeunes joueurs évoluer avec nous. En ce qui concerne Francesc Fàbregas i Soler, il ne perdra jamais ses qualités techniques mais il a encore besoin de travailler pour retrouver du rythme.

La réaction de l’équipe à Bordeaux ? Après le match, j’étais très content de la réaction de mon groupe. Beaucoup d’équipes auraient pu craquer, mais nous avons dominé cette rencontre même en étant réduits à dix. Faire ça, c’est fort. Nous avons même eu les occasions de remporter ce match, ce qui aurait été parfait. Mais la réaction de mes joueurs était importante.

La réception de Reims ? Mes joueurs sont ambitieux et nous avons besoin de points. Nous sommes la défense qui concède le moins d’occasions en Ligue 1 et Reims est 3e de ce classement, donc j’espère pour le public qu’il y aura quand même du spectacle. En tout cas, nous ferons tout pour nous créer beaucoup d’opportunités contre une équipe bien organisée.

Le style d’arbitrage en Ligue 1 ? D’abord, je tiens à dire que le rôle d’arbitre n’est pas facile. Je le sais car j’occupe parfois cette fonction lors de nos entraînements (sourire). C’est facile quand nous sommes dans les tribunes ou devant notre télé, mais il peut y avoir des erreurs, c’est normal. Je n’ai d’ailleurs rien constaté de particulier en France, l’arbitrage n’est pas différent des matches belges ou européens que j’ai pu disputer. Mais Aurélien Tchouaméni ne méritait pas d’être expulsé contre Bordeaux, c’était une erreur.

Philippe Clement - Site officiel AS Monaco
Sur le banc ces derniers matches, Gelson Martins est entré avant la pause à Bordeaux et a été décisif.

Sur le tirage au sort de la Ligue Europa ? Braga est une équipe que je connais bien et que j’ai eu l’occasion d’affronter à plusieurs reprises lorsque j’évoluais au Portugal. C’est une formation qui joue bien, et qui a pour habitude de proposer un style offensif. Elle est toujours parmi les quatre premiers du championnat. Elle a l’habitude de faire de bons parcours en Ligue Europa également. Ce sera une confrontation très intéressante, et personnellement je suis très content de retourner dans mon pays. Nous avons regardé le tirage au sort ensemble avec le groupe. Lorsqu’on regarde le tableau, toutes les équipes étaient relevées. Mais peu importe pour nous, on rentre sur le terrain pour remporter chaque match. Ce sera un bon duel en perspective.

Ma prestation à Bordeaux ? C’était un match difficile pour nous. Je suis entré en jeu en essayant d’aider au mieux l’équipe, et j’ai eu la chance de provoquer l’égalisation. Donc je suis très content et ça me donne encore plus de confiance et d’envie de m’améliorer pour la suite de la saison, qui s’annonce très intéressante.

Ma performance sur l’aile gauche ? Je me sens très à l’aise dans le couloir gauche, comme ce fut le cas contre Bordeaux, même si j’ai plus l’habitude de débuter à droite. C’est une bonne chose de savoir que je peux aussi aider l’équipe dans une autre position, et ça me donne forcément plus de confiance sur ce que je peux apporter.

Le travail sur les coups de pied arrêtés ? Toute la semaine nous travaillons ces phases de jeu à l’entraînement pour tenter de nous améliorer dans l’exercice. Cela ne nous a pas encore souri jusqu’à maintenant, donc nous analysons les points sur lesquels nous pouvons progresser. Je pense que cela nous permettra rapidement de redevenir dangereux dans ce domaine. C’est difficile pour moi de parler de cela dans le détail. Cela passe encore une fois par la répétition des mouvements, mais je suis certain que le coach va nous donner les clés pour marquer à nouveau.

Jouer face à des formations défensives ? C’est très compliqué de jouer contre des équipes qui jouent très bas sur le terrain. Cela peut mener à des contre-performances. Mais il faut trouver des solutions pour tenter de contourner l’adversaire, en proposant davantage de variété dans nos mouvements. Il nous revient à nous, les joueurs offensifs, de trouver les bons espaces. Cela passe aussi par le fait d’effectuer moins de touches de balle. Il faut jouer différemment et plus rapidement. On a encore travaillé sur ce point cette semaine, et je pense que le prochain match sera différent.

La bataille pour les places européennes ? Nous avons perdu quelques points dans la course à l’Europe et au podium dernièrement. Notamment face à des équipes mal classées. On a des rencontres difficiles qui se profilent au mois de mars dans toutes les compétitions. Mais nous avons démontré par le passé qu’on pouvait s’imposer face à des adversaires de premier ordre. Mais il est certain qu’il n’y a plus vraiment de place à l’erreur désormais. Nous devons engranger des points, et ça commence ce week-end face à Reims.

Gelson Martins - Site officiel AS Monaco
Pour ce match, Philippe Clement déplore les suspensions de Caio Henrique et d'Aurélien Tchouaméni, les absences de Myron Boadu, Benoît Badiashile, Krépin Diatta, Aleksandr Golovin (blessés) ainsi que Cesc Fabregas (choix) et a retenu un groupe de 21 joueurs.

À Reims, Oscar Garcia compte de nombreuses blessures, ce qui a valu l'éviction cette semaine de la personne chargée de la performance.

On a eu beaucoup de blessures en première mi-temps, ce n'est pas normal. Le genre de blessures qu'on les joueurs, on les a habituellement en fin de match, pas en début.
On espère qu'on va changer ça petit à petit.

Si les blessures viennent de ma façon de jouer, avec du rythme ? Non, j'ai toujours fait jouer mes équipes de la même façon, et c'est la première fois que j'ai ce nombre de blessés.

Le déplacement à Monaco ? Monaco n'a perdu aucun match à domicile depuis septembre, mais on va là-bas avec notre idée de jeu, pour obtenir un résultat.

La fin de match à Brest ? L'état d'esprit est bon, on essaye toujours d'aller chercher les 3 points, et on va à Monaco comme on l'a fait à Lyon, Marseille, Rennes. Pour jouer contre de belles équipes et obtenir un très bon résutat, et pas parce qu'ils restent sur deux mauvais résultats, mais simplement car on croit qu'on peut le faire.
Même s'ils avaient gagner ces deux matches, on y serait aller avec la même mentalité.

La force de Monaco ? C'est une des équipes les plus fortes du championnat, avec un bel effectif. Même si Tchouaméni n'est pas là, ça ne change pas grand chose pour nous. Nous avons 7 titulaires blessés ou suspendu. Mais l'équipe est au-dessus des individualités et c'est notre force. On va jouer à 11 contre 11 pour gagner.

Oscar Garcia - Site officiel Stade de Reims
Le coach rémois a convoqué 21 joueurs mais devra faire sans Abdelhamid (suspendu), Berisha, Gravillon, Cajuste, Foket, Cassama, Touré, Ekitike (blessés), Donis (reprise).

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Reims
© maillots-foot-actu.fr

Le classement :

6ème avec 38 points 14ème avec 28 points

La forme du moment (5 derniers matches) :

2 victoires, 2 nuls et 1 défaite.
9 buts marqués et 4 buts encaissés.
1 victoire, 1 nul et 3 défaites.
6 buts marqués et 7 buts encaissés.

Les absents :

Badiashile (blessé), Boadu (blessé), Diatta (blessé), Fabregas (choix), Golovin (blessé). Berisha, Cajuste, Cassama, Doumbia, Ekitike, Foket, Gravillon, Konan, Touré (blessés), Donis, Zeneli (reprise)

Les suspendus :

Caio, Tchouaméni. Abdelhamid.

Les groupes retenus :

Majecki, Mannone, Nübel, Aguilar, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Okou, Sidibé, Vanderson, Akliouche, Diop, Fofana, Lemaréchal, Lucas, Martins, Matazo, Ben Yedder, Volland, Ayiah. Rajkovic, Faes, Konan, Busi, Zeneli, MBuku, Flips, Munetsi, Diouf, Hornby, Van Bergen, Kebbal, Matusiwa, M. Doumbia, Lopy, Locko, Penneteau, Sissoko, K. Doumbia, Adeline, Valentim.
Partager sur :

FIL INFOS