1ère journée : Présentaton Étoile Rouge Belgrade - Monaco
Ligue Europa
(07/09/2022)

Pour la première journée de la Ligue Europa, l'AS Monaco se rend chez le champion de Serbie, l'Étoile Rouge Belgrade.

19 fois champion de Yougoslavie, 5 fois champion de Serbie-Monténégro et, depuis 2006, 8 fois champion de Serbie dont 5 fois consécutivement depuis 2017-18, l'Étoile Rouge Belgrade a été reversé de la Ligue des Champions.

Après s'être imposé face au Pyunik Erevan (5-0 et 2-0), les serbes sont tombés face au Maccabi Haïfa en barrage (2-3 et 2-2) à la toute dernière minute du temps additionnel, après avoir tenu le billet de la phase de poule en main, avec ses deux buts d'avance au retour.

Dans le même temps, l'AS Monaco a été éliminée au 3ème tour de la Ligue des Champions par le PSV Eindhoven (1-1, 2-3 a.p.) et a été reversée directement en phase de poules de la Ligue Europa.

Dans son championnat local, l'Étoile Rouge Belgrade compte deux matches de retard et un point de moins que Novi Pazar, adversaire le week-end prochain.
Sur les 8 matches disputés, l'Étoile en a gagné 6, pour 2 nuls (27 buts marqués et 4 encaissés).
Sur sa pelouse, ils ont successivement dominés Radnicki Nis (4-0), Kolubra (5-0), Radnik Surdulica (6-0), Vozdovac (4-0), Javor (4-1) et fait match nul le week-end dernier face à Backa Topola (1-1).

Si l'ASM n'a pas encore gagné le moindre match à domicile en 4 réceptions, à l'extérieur c'est bien mieux avec 2 victoire à Strasbourg (1-2) et Nice (0-1), entrecoupée d'une défaite en prolongation au PSV (3-2 après avoir mené 1-2 à 2 minutes de la fin du match) et d'un nul chez le PSG (1-1).

En coupes d'Europe, les deux clubs ne se sont jamais rencontrés (tous les adversaires européens de l'ASM).
Ce sera d'ailleurs une première pour l'AS Monaco face à un club serbe, son 81ème adversaire européen de son Histoire.

Habitués des coupes d'europe par son palmarès (32 titres de champion, 22 coupes), l'Étoile Rouge Belgrade a eu son heure de gloire 1990-91 en battant Marseille en finale de la Ligue des Champions à Bari (0-0, 5-3 t.a.b.).
Depuis cette date, les serbes ont affronté 7 autres fois un club français, dont 6 fois en Serbie pour un bilan de 1 victoire, 1 nul et 4 défaites (5 buts marqués et 10 encaissés).
  • 32ème de finale aller de la Coupe UEFA 1998-99, Metz avait été battu 2-1.
  • Au tour suivant, en 16ème de finale aller de la Coupe UEFA 1998-99, Lyon avait vengé les lorrain, s'imposant 1-2.
  • La saison suivante, en 64ème de finale aller de la Coupe UEFA 1999-2000, c'est Montpellier qui est venu s'imposer 0-1.
  • Au 3ème tour préliminaire aller de la Ligue Europa 2011-12, c'est Rennes qui a gagné 1-2 à Belgrade.
  • En barrage (4ème TP) de la Ligue Europa 2012-13, Bordeaux avait obtenu le nul 0-0.
  • En phase de poules de la Ligue des Champions 2018-19 (6ème journée), le Paris Saint-Germain était aller corriger les serbes, 1-4.
Pour cette première confrontation face à une équipe serbe, Philippe Clement veut continuer sur la lancée de Nice, et l'emporter.

Le niveau de la poule ? Nous sommes tombés dans un groupe très intéressant, avec trois équipes qui ont terminé championnes dans leurs pays respectifs la saison passée, donc qui possèdent de réelles ambitions. Ici à Belgrade, comme à Trabzonspor et Ferencváros, nous aurons de grosses ambiances avec des stades pleins, et de fervents supporters. C’est pour ça que je pense qu’il y a finalement peu de différences entre les quatre clubs. Nous avons regardé beaucoup de matches pour analyser cette formation de l’Étoile Rouge de Belgrade, qui a une grande expérience en Europe. Pas mal de joueurs ont plus de 30 ans et sont donc très expérimentés. Nous devrons être prêts pour obtenir un résultat ici.

Les barrages de la Ligue des Champions ? Cette compétition est un rêve pour beaucoup de clubs. Nous avons eu une route difficile pour espérer la disputer, et quand on voit les deux matches contre le PSV Eindhoven, je pense que nous avons manqué de chance pour passer. Mais désormais c’est derrière nous et nous sommes très motivés pour faire une très bonne campagne de Ligue Europa. C’est notre défi maintenant, et tout le monde est concentré sur cet objectif.

La rotation avec l’enchaînement des matches ? Il est important de faire attention à la forme physique quand on joue tous les trois jours. C’est pour cela que nous faisons beaucoup de tests au quotidien pour connaître l’état physique et mental de chacun. Nous regardons aussi comment les joueurs ont dormi et s’ils ont bien récupéré des entraînements. Ensuite on regarde le plan de jeu prévu pour la prochaine rencontre, ainsi que le calendrier qui nous attend, et en fonction nous décidons qui peut jouer et dans quel système. Grâce à cela nous n’avons que deux joueurs blessés actuellement, et tous les autres sont en pleine forme. De toute façon, je veux toujours qu’ils soient à 100% de leurs capacités sur le terrain, c’est très important.

La progression de Breel Embolo ? C’est un défi pour nous et pour lui, de faire marquer davantage Breel. Nous en avons parlé à son arrivée. Nous sommes là pour profiter de ses points forts, mais aussi pour l’accompagner sur ce qu’il peut améliorer dans son jeu. Cela fait partie du travail individuel qu’on veut effectuer avec chaque joueur, pas seulement lui. Mais il a déjà très bien commencé la saison avec deux bons buts très importants en plus pour l’équipe en Ligue 1, contre Rennes et Nice. Sa position dans le dos des défenseurs a fait beaucoup de mal et lui a permis de marquer ce week-end dans le Derby. En tout cas, Breel a cette ambition de devenir encore plus un grand joueur.

Les options tactiques ? Il y a deux bonnes formules qui s’offrent à nous, pas seulement la défense à trois. Nous savons jouer dans les deux systèmes. Il ne faut pas oublier que nous avons joué beaucoup de très bons matches avec une défense à quatre.

La dynamique de Belgrade ? Certes les derniers résultats n’ont pas été aussi bons qu’ils espéraient, mais il faut relativiser cela. On ne peut pas faire de conclusions sur un début de saison. Je le répète, l’Étoile Rouge est une équipe avec beaucoup d’expérience et des qualités qu’ils ont montré la saison passée en championnat comme en coupe d’Europe. Je le sais car j’ai été joueur avant, la motivation est toujours décuplée dans les compétitions continentales. Nous connaissons leurs qualités et restons très méfiants. Mais il est évident que nous sommes là pour gagner, comme toujours.

Philippe Clement - Site officiel AS Monaco
Au milieu du terrain, Mohamed Camara va faire sa première apparition en Europe avec le maillot monégasque.

L’aventure européenne ? Le groupe est très soudé et solidaire. Nous avons de la qualité dans l’effectif avec beaucoup de jeunes talents. Je suis convaincu que nous allons réaliser une très belle saison, en Ligue 1 mais aussi en Ligue Europa. C’est à nous de répondre présent et de tirer dans le même sens. Il faut se donner à 100% à tous les matches pour aller le plus loin possible dans toutes les compétitions dans lesquelles nous sommes engagés. Et cela commence dès demain face à l’Étoile Rouge.

Mon arrivée à Monaco et ma forme actuelle ? J’ai été très bien accueilli par mes coéquipiers et par le staff. J’ai été mis dans les meilleures dispositions et cela a facilité mon intégration. Je suis très heureux d’être là et porter ce maillot. Pour ce qui est de ma condition physique, j’enchaîne les matches et je me sens bien, même si je n’ai pas fait la préparation. Avec le temps et l’accumulation des rencontres, je vais encore être plus performant.

Mohamed Camara - Site officiel AS Monaco
À Belgrade, le coahc belge de l'ASM a emmené avec lui 24 joueurs.
Volland, Boadu sont blessés, Geubbels non qualifié.

Pour l'Étoile Rouge Belgrade, le nouveau coach Milos Milojevic jouera pour l'emporter devant son chaud public.

Je m'attends à un match de qualité, contre un adversaire de qualité, non pas parce qu'il est en parfaite forme, mais parce qu'il évolue dans l'un des championnats les plus exigeants physiquement. Ils jouent avec une intensité différente, à des vitesses différentes, ils sont physiquement dominants et puissants, et ils l'ont montré contre le Paris Saint-Germain. Ce ne sont pas des extraterrestres, ce sont les meilleurs pour changer de possession car ils sont très directs et agressifs, c'est quelque chose qu'ils aiment. Ils ont des problèmes contre des équipes où ils dominent. Je m'attends à un match où, avec notre discipline et la qualité que nous avons, nous pouvons offrir un bon match et obtenir un bon résultat. On respecte Monaco, on ne menace personne, mais avec tout le respect que je lui dois, celui qui est le meilleur sur le papier ne gagne pas, on a battu ici des équipes bien plus fortes que Monaco, mais pour cela il faudra être discipliné pendant 90 minutes, être soudé et être concentré sur toutes les phases de jeu.

Monaco est plus vulnérable quand il font le jeu. Cependant, si vous regardez contre qui ils ont joué lorsqu'ils ont perdu, ils ne sont pas adaptés aux équipes qui peuvent les menacer en transition.
C'est une équipe de transition, au début ils ont joué en 4-3-3, puis ils ont trouvé un système qui leur convient, un 3-4-3 plus direct, ils ont beaucoup de joueurs de qualité. Il ne faut pas gaspiller des mots sur Monaco, s'ils devaient jouer dans une autre ligue, ils joueraient probablement en Ligue des champions, ils ont un si gros championnat, donc ils n'ont pas réussi. Dans la préparation du match, on doit respecter chaque adversaire, on a un terrain sur lequel on aime jouer, une équipe et des joueurs qu'on disait être la meilleure génération depuis 1991. Maintenant après deux nuls on se demande s'ils sont assez bons, je crois qu'ils le sont, sinon je ne serais pas assis ici. Je crois que mon équipe a de la qualité, bien sûr ils ont été ébranlés par l'élimination de la Ligue des Champions, qui était attendue. Mais c'est une leçon pour l'avenir, ni sous-estimation ni surestimation, c'est 90 minutes de combat. Vous avez l'exemple de nos voisins de Zagreb, ils ne sont pas 50% meilleurs que nous, j'en suis sûr, et je ne pense pas que Chelsea soit 50% meilleur que Monaco, il faut juste un peu de chance, et vous pouvez le gagner.

Milos Milojevic - Site officiel Étoile Rouge Belgrade
Pour la rencontre, le coach serbe doit faire sans Pankov blessé. Ivanic est incertain.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Étoile Rouge Belgrade

Le classement :

2ème avec 20 points (8 matches / 10) 10ème avec 8 points (6 matches)

La forme du moment (5 derniers matches) :

1 victoire, 3 nuls et 1 défaite.
10 buts marqués et 8 buts encaissés.
1 victoire, 2 nuls et 2 défaites.
6 buts marqués et 10 buts encaissés.

Les absents :

Pankov (blessé). Boadu (reprise), Geubbels (non qualifié), Lemaréchal (choix), Volland (blessé).

Les groupes retenus :

L'effectif : Borjan, Popovic, Vasiljevic, Azarov, Dragovic, Gobeljic, Milunovic, Pankov, Rodic, Ben Nabouhane, Bukari, Ivanic, Kanga, Kangwa, Katai, Mitrovic, Motika, Mustapha, Nikolic, Sanogo, Srnic, Coulibaly, Pesic. Didillon, Liénard, Nübel, Aguilar, Badiashile, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Okou, Sarr, Vanderson, Akliouche, Camara, Diatta, Fofana, Golovin, Lucas, Magassa, Martins, Matazo, Minamino, Ben Yedder, Embolo.
Partager sur :

FIL INFOS