3ème journée : Présentaton PSV Eindhoven - Monaco
Ligue Europa
(20/10/2021)

Pour la troisième journée de la Ligue Europa, et aussi son 200ème matche européen, l'AS Monaco va défier les néerlandais du PSV Eindhoven.
Ce sera la troisième confrontation avec cet adversaire, après 2003-04 et 2004-05 en Ligue des Champions.

La première fois, c'était en ouverture de la phase de poules, et l'ASM s'était imposée 1-2 avec des buts de Fernando Morientes et Édouard Cissé.
L'année suivante, en 8ème de finale aller, Monaco était défait 1-0.

Dans son histoire européenne, l'AS Monaco a effectué 3 autres déplacements aux Pays-Bas.
- En 1990-91, pour les 32èmes de finale aller de la Coupe UEFA, et l'ASM avait gagné à Roda JC Kerkrade, 1-3.
- En 1991-92, en demi-finale retour de la Coupe des Vainqueurs de Coupes, chez le Feyenoord Rotterdam. L'ASM avait arraché sa place en finale avec un nul, 2-2.
- En 2005-06, au premier tour retour de la Coupe de l'UEFA, chez le Willem II Tilbourg. Là encore, l'ASM avait gagné 1-3.

Habitué depuis les années 70 aux compétitions européennes, le PSV Eindhoven a rencontré des clubs français à 14 autres reprises, pour un bilan de 6 victoires, 6 nuls et 2 défaites.
  • En demi-finale de la Coupe des Clubs Champions 1975-76, Saint-Étienne était allé chercher sa première finale européenne, avec un nul 0-0.
  • L'année suivante, en 8e retour de la C1, Saint-Étienne s'était encore contenté du nul 0-0 pour passer au tour suivant.
  • En finale retour de la Coupe UEFA 1977-78, le PSV remportait la C3 avec une victoire 3-0 sur Bastia.
  • En 16ème aller de la Coupe UEFA 1979-80, le PSV battait Saint-Étienne 2-0.
  • En quart de finale retour de la Coupe des Champions 1987-88, le PSV se contentait du nul 1-1 contre Bordeaux pour passer.
  • En 16ème retour de la Coupe des Vainqueurs de Coupes 1990-91, le PSV était éliminé par Montpellier (0-0), qui avait gagné à l'aller.
  • Plus récemment, pour la J5 de la phase de poules de la Ligue des Champions 2001-02, le PSV avait fait match nul 0-0 contre Nantes.
  • Au même stade en 2002-03, le PSV dominait Auxerre 3-0.
  • Retrouvaille avec Auxerre en 8ème retour de la Coupe UEFA 2003-04, et encore défaite 3-0.
  • Après avoir sorti l'ASM, le PSV rencontrait Lyon. En 1/4 retour de la Ligue des Champions 2004-05, le PSV passait aux tirs-au-but (1-1, 4-2 t.a.b.).
  • La saison suivante en 8ème aller de la C1 2005-06, Lyon prenait sa revanche et l'emportant chez le PSV, 0-1.
  • Pour le dernier match de poules de la LDC 2006-07, le PSV était à nouveau battu à domicile, par Bordeaux (1-3).
  • Pour le 3ème match de poules de la "Champions" 2008-09, le PSV dominait Marseille, 2-0.
  • Dernière confrontation, en 16ème retour de la Ligue Europa, le PSV sortait Lille, avec une victoire 3-1.
Cette année, le PSV était, comme l'AS Monaco, engagé dans les tours préliminaires de la Ligue des Champions, dans la "voie de la Ligue".
Entré au 2ème tour, Eindhoven sortait facilement Galatasaray Istanbul (5-1 et 2-1), puis les danois de Midtjylland (3-0 et 1-0).
En barrage contre le Benfica Lisbonne, le PSV était battu 1-2 au Portugal et faisait 0-0 au retour.

Dans la poule B, PSV et ASM ont 4 points avec une victoire contre Sturm Graz (1-0 pour l'ASM, 1-4 pour le PSV) et un nul face à la Real Sociedad (2-2 pour le PSV, 1-1 pour l'ASM.

Actuellement, le PSV est deuxième de son championnat, avec 7 victoires et 2 défaites (22 buts marqués et 12 encaissés).
Le week-end dernier, pendant que l'ASM était défait à Lyon dans le dernier quart d'heure (0-2), le PSV renversait Zwolle.
Menés par un but encaissé dès la 3e, les eindhovenois inscrivaient 3 buts en toute fin de match aux 84e, 86e et 89e.

À domicile cette saison en championnat, le PSV a remporté 4 victoires face à Cambuur (4-1), Groningue (5-2), Sparta Rotterdam (2-1) et Zwolle (3-1), concèdant une lourde défaite face au Feyenoord Rotterdam (0-4).

Pour l'AS Monaco, les voyages sont mitigés. Deux victoires chez les deux promus en Ligue 1, à Troyes (1-2) et Clermont (1-3), un nul à Nice (2-2) et deux défaites à Lorient (1-0) et Lyon (2-0).
En coupes d'Europe cette saison, Monaco a gagné au Sparta Prague (0-2) et fait match nul à Donetsk (2-2 après prolongation, victoire 1-2 à la fin du temps règlementaire) et à San Sebastian contre la Real Sociedad (1-1).

Pour améliorer les stats à l'extérieur de l'AS Monaco cette saison, pour le 200ème match européen (le premier était le 5 septembre 1961 contre les Glasgow Rangers), Niko Kovac va encore s'appuyer sur son effectif pour faire tourner avec les matches tous les 3 jours.

Comme vous le savez, nous avons amélioré la profondeur de notre effectif. Le but est vraiment de donner à chaque joueur de ce groupe le temps de jeu qu’il mérite et dont il a besoin. D’autant que nous avons trois matches à jouer par semaine cette saison. Donc l’idée c’est aussi de donner du repos à certains, de faire tourner. Nous avons joué samedi, donc l’équipe a eu le temps de récupérer depuis, mais quels que soient les joueurs qui vont débuter la rencontre de demain, ils seront plutôt frais. Donc j’espère qu’ils seront à la hauteur de l’évènement.

Comment jouer face au PSV ? Demain nous jouerons à l’extérieur, et c’est toujours différent que d’évoluer chez soi. On a affronté de belles équipes récemment comme la Real Sociedad et Lyon. Cette fois ce sera le PSV, et nous devons respecter l’adversaire, car il y a vraiment de très beaux joueurs dans cette équipe. Ils jouent un football moderne, dynamique et rapide avec une belle qualité technique, donc nous devons nous adapter. Je veux que nous soyons agressifs, attaquer l’adversaire très haut pour ne pas lui laisser le temps d’enchaîner. C’est la façon dont j’aimerais jouer, mais il y a un adversaire de haut niveau en face, je le répète.

Mes souvenirs à Eindhoven ? Eindhoven, comme Monaco, est un grand club, qui a une très grande histoire en Europe. Comme vous le savez, demain nous jouerons le 200e match de l’histoire du club dans les compétitions continentales. Ce sont des matches très intéressants à jouer. Je me souviens du PSV quand j’étais jeune, qui avait déjà une très bonne ambiance dans son stade, un football rapide et intense, et de très bons joueurs. Je suis content d’être ici, car c’est toujours un spectacle d’évoluer dans cette enceinte. Demain sera un autre match, donc attendons de voir. Mais je crois que je vais peut-être croiser un ancien coéquipier en club qui habite dans la région.

Le retour aux Pays-Bas de Myron Boadu ? Myron est de retour dans son pays. Il connaît bien ce championnat et ces équipes néerlandaises. Nous l’avons recruté à l’AS Monaco pour ses grandes qualités, c’est un très jeune joueur. Comme je le rappelle souvent, un joueur qui arrive dans un nouveau championnat a besoin d’un temps d’adaptation. Myron travaille dur pour progresser match après match. Je suis content de lui, je sais qu’il peut faire encore mieux, qu’il peut apporter encore plus à l’équipe, mais nous devons lui laisser du temps.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco
Homme du match à Lyon, Alexander Nübel va de mieux en mieux après un début de saison compliqué.

C’est parfois compliqué de découvrir un nouveau pays, un nouveau championnat, de s’imprégner d’une nouvelle culture, mais maintenant je suis de plus de plus en confiance et j’espère que ça va continuer comme cela. Il m’a fallu découvrir mes nouveaux coéquipiers, avec la barrière de la langue. Mais cela va de mieux en mieux. Je suis en tout cas impatient de jouer ce match ici, l’ambiance va être très bonne.

Mon départ d’Allemagne ? Je n’ai pas douté de mon choix, j’ai toujours regardé vers l’avant. Les débuts n’ont pas été faciles mais je me sens de mieux en mieux à l’entraînement, ce qui est très important pour retranscrire tout cela en match. Je me suis entraîné encore plus dur et j’ai essayé de garder la tête froide, ce qui est très important pour un gardien de but. Mais je n’ai pas changé beaucoup de choses dans ma façon de travailler.

La Ligue 1 ? Il n’y a pas une chose en particulier qui m’a surpris, mais c’est évidemment l’un des cinq plus grands championnats en Europe. Il y a de très bons joueurs, de très bons jeunes. C’est un championnat forcément un peu différent de la Bundesliga.

Alexander Nübel - Site officiel AS Monaco
Aux Pays-Bas, Niko Kovac récupère Sofiane Diop et Aurélien Tchouaméni qui étaient suspendus à Lyon.
Maghnes Akliouche reste dans le groupe de 22 joueurs, au contraire de Félix Lemaréchal.

Chez le PSV Eindhoven, Roger Schmidt aurait pu faire tourner son équipe avant le déplacement à Amsterdam, dimanche, pour y affronter le leader l'Ajax. Mais au contraire, c'est le match contre l'ASM qui est pour lui le plus important.

Il est plus crucial de battre Monaco jeudi que l'Ajax dimanche. Je veut battre l'ASM car il n'y a que six matches de poules en C3 pour passer l'hiver au chaud tandis que le Championnat national s'étale sur 34 journées.
Une victoire nous placerait en position très favorable pour passer au prochain tour. C'est tout ce qui compte pour le moment. Nous aurons le temps de penser au choc face à l'Ajax par la suite.
Mais Monaco aura le même objectif de s'imposer. Nous avons deux formations de grande qualité. Il faut s'attendre à un beau match.

Nos deux équipes auraient très bien pu se retrouver en Ligue des Champions cette saison. Nous avons deux formations de grande qualité. Il faut s'attendre à un beau match.

Les absences d'Ibrahim Sangaré et de Ryan Thomas ? C'est dommage mais nous avons un effectif qui nous permet de faire sans eux. Il faudra surtout se méfier de Monaco, dont le jeu très direct peut nous mettre en difficulté.

Roger Schmidt - L'Équipe.fr
Face à l'ASM, le coach allemand doit donc faire sans Sangaré (suspendu après son expulsion en Autriche) et certainement sans Ryan Thomas (blessé et incertain).
Il peut néanmoins compter sur Olivier Boscagli, formé à l'OGCN mais né à Monaco, et sur Carlos Vinícius, ancien joueur du Rocher qui devraient être dans le groupe retenu.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et PSV Eindhoven

Le classement :

2ème avec 21 points (9 matches) 10ème avec 14 points (10 matches)

La forme du moment (5 derniers matches) :

3 victoires, 0 nul et 2 défaites.
10 buts marqués et 8 buts encaissés.
3 victoires, 1 nul et 1 défaite.
10 buts marqués et 6 buts encaissés.

Les absents :

Thomas Diatta (blessé), Fabregas (blessé), Golovin (blessé), Sidibé (blessé)

Les suspendus :

Sangaré

Les groupes retenus :

L'effectif du PSV : Delanghe, Drommel, Mvogo, Boscagli, Max, Mwene, Obispo, Ramalho, Teze, Doan, Götze, Gutiérrez, Madueke, Mauro Júnior, Pröpper, R. Thomas, Van Ginkel, Bruma, Gakpo, Romero, Vertessen, Vinícius, Zahavi. Majecki, Mannone, Nübel, Aguilar, Badiashile, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Matsima, Pavlovic, Akliouche, Diop, Fofana, Lucas, Martins, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Boadu, Isidor, Volland.
Partager sur :