Ligue 1, 11ème journée : Présentation Monaco - Montpellier
Ligue 1
(23/10/2021)

Pour la 11ème journée de Ligue 1, l'AS Monaco (10e) reçoit le Montpellier HSC (13e).

Rencontre de milieu de tableau, mais l'ASM espère mieux et jouer les places européennes.
Après la défaite à Lyon, les monégasques se sont repris en allant l'emporter, difficilement, chez le PSV Eindhoven (1-2).

À domicile en L1, les joueurs de Niko Kovac ont le même bilan qu'à l'extérieur avec 2 victoires, 1 nul et 2 défaites (7 buts marqués et 6 encaissés au Louis-II).
Loin de la Mosson, les héraultais n'ont pris que 2 points en 4 déplacements : Reims (3-3, J02), Lille (2-1, J04), Troyes (1-1, J06), Paris S.G. (2-0, J08).

Battre le MHSC, Monaco sait faire historiquement, avec pour les 32 matches joués en Principauté, 21 victoires monégasques, 9 nuls et 2 défaites (67 buts marqués et 21 encaissés).

Sur les 5 dernières confrontations, le bilan est plus équilibré avec 2 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

Niko Kovac désire que ses joueurs engrangent enfin des points à domicile.

Évidemment nos matches à domicile sont très importants et n’ont pas toujours été couronnés de succès depuis le début de la saison, même si on reste sur deux victoires au Stade Louis-II. Il faut vraiment se montrer solide. A l’extérieur il y a toujours des difficultés différentes, des facteurs que l’on maîtrise moins. Nous avons besoin de monter en régime chez nous, car c’est important de gagner le maximum de rencontres chez soi. Nous savons que nous ne pouvons pas remporter nos 19 matches, mais il faut essayer d’aller en chercher le plus possible.

Le soutien de nombreux supporters à l’extérieur ? La saison dernière quand je suis arrivé, on m’a dit qu’il y avait beaucoup de supporters à l’extérieur. Je suis très content de voir autant de monde venir nous soutenir loin d’ici, encore à Eindhoven il y avait 400 ou 500 supporters. A domicile, on connaît la situation, qui est différente, ça ne date pas d’aujourd’hui. Les joueurs aiment évoluer devant beaucoup de fans, c’est une motivation supplémentaire, lorsque le stade est plein. Nous devons faire revenir les supporters chez nous en montrant un style de jeu intéressant, c’est comme ça que nous donnerons envie aux gens de venir nous voir. Et avec les noms que nous avons dans l’équipe, je pense que ça va s’améliorer dans le futur.

La gestion des matches après la coupe d’Europe ? Pour chaque équipe qui joue une compétition européenne, vous avez un match de plus à jouer par semaine et vous voyagez beaucoup, parfois loin. Il faut savoir bien gérer le stress et récupérer le plus rapidement possible, avoir un bon sommeil. Il y a beaucoup de facteurs. Ça peut avoir des conséquences malgré tout. En même temps, vous devez apprendre à jouer au foot pour gagner tous les matches. Parfois je pousse mes joueurs, pour avoir la même envie à chaque match, après chaque victoire, sans se dire que nous sommes arrivés après un succès. Certains de nos joueurs sont confrontés à cela pour la première fois, c’est un processus.

La récupération une semaine de match européen ? Pour moi il y a beaucoup de choses qu’il faut avoir en tête. Quand vous faites une bonne préparation physique en début de saison et que vous arrivez à un bon niveau de forme, vous savez que vous serez capables d’enchaîner les matches. Ensuite il y a un planning à bien respecter, des protocoles de récupération qui entrent en jeu. Si vous récupérez plus vite, vous êtes capables d’enchaîner, vous réduisez les risques de blessures, et c’est cela que l’on essaye de travailler au quotidien. C’est important pour nous de garder les joueurs en bonne santé, et sur ce point on fait du très bon travail.

Un style de jeu différent en championnat ? Quand nous avons le ballon, comme c’est souvent le cas en championnat, nous savons ce que nous devons faire avec, nous avons des repères. En coupe d’Europe, je dirais que c’est différent. Vous devez respecter votre adversaire, et il y a aussi des différences quand vous jouez à l’extérieur, face à des équipes très bien organisées, comme la Real Sociedad ou le PSV par exemple. Il faut s’adapter en permanence à la situation. C’est vraiment différent à l’extérieur, vous êtes plus facilement tentés de jouer le contre et de vous adapter au style de votre adversaire. Demain nous aurons peut-être un peu plus de possession contre Montpellier, à nous de nous adapter.

La victoire pour la 200e européenne ? Ça représente beaucoup pour nous, c’est très important pour toute le monde, le Club, les supporters, d’avoir remporté ce 200e match. L’AS Monaco a une grande tradition avec les coupes d’Europe. C’est toujours important et sympa de gagner un match, mais quand vous arrivez à un chiffre comme ça, en Europe, cela a une saveur particulière.

Montpellier ? Montpellier a changé de coach, de style de jeu. Ils ont perdu deux très bons joueurs devant. Pour l’instant, ils se sont bien adaptés, et jouent un bon football. Ils sont très dangereux, et on s’attend à une équipe qui va nous attaquer, essayer de nous faire mal. Ce qui est important, c’est d’être bien placé. Je me répète mais la Ligue 1 est toujours difficile, spécialement après un match européen durant la semaine. Tous les clubs sont très rapprochés dans le milieu du classement, derrière le PSG qui est loin devant, et en deux ou trois matches, notre position peut évoluer très vite. Nous voulons monter en régime, et je pense que le match de demain est une bonne opportunité d’engranger et de remporter trois points.

Niko Kovac - Site officiel AS Monaco
Double passeur à Eindhoven pour un total de 6, Caio Henrique est le meilleur monégasque dans cet exercice.

En début de saison je me suis fixé l’objectif de réaliser dix passes décisives et je m’en rapproche. Mais l’important est d’aider mes coéquipiers et je suis très content de le faire.

Le style de jeu plus direct ? Cela correspond à mes caractéristiques et c’est ce que le coach me demande, de jouer vers l’avant et de servir nos attaquants. Donc c’est une combinaison de mes qualités et des demandes du staff.

Le classement serré ? En début de saison, toutes les équipes sont très proches l’une de l’autre, donc évidemment ça nous donne beaucoup de motivation pour prendre les trois points demain à la maison, parce que cela nous permettrait de remonter en haut du classement.

La différence entre Ligue 1 et Ligue Europa ? En championnat les équipes sont assez semblables et jouent un peu toutes de la même manière. En Coupe d’Europe, nous affrontons des équipes aux styles complétement différents. En Ligue Europa les équipes veulent plus avoir la possession du ballon, alors qu’en Ligue 1 elles misent plus sur la vitesse et essaient de jouer de manière plus directe.

Les résultats à domicile ? Les équipes adverses sont mieux préparées car elles savent que l’année dernière nous avons réalisé une très bonne saison et nous étions très forts à domicile. Donc c’est normal que cette année les adversaires jouent plus regroupés, mais il faut garder la tête froide et quand on aura des opportunités il faudra les saisir.

Caio Henrique - Site officiel AS Monaco
Pour ce match, Niko Kovac doit encore faire avec les absences de Diatta et Fabregas.
Il récupère Aleksandr Golovin et Djibril Sidibé, de retour dans le groupe de 20 joueurs retenus.

À Montpellier, Olivier Dall'Oglio espère que son équipe gardera

On sent que l’équipe est bien, elle est en confiance. Ce genre de match face à Lens nous aide. [...] Depuis le début, on sent que les joueurs adhèrent au discours et à la méthode mais un match référence comme le week-end dernier permet de nous renforcer dans nos idées et de convaincre les joueurs que nous allons dans la bonne direction. Moi j’en suis persuadé qu’on va dans le bon sens, ensemble, mais on doit être récompensé lors des matches. Contre Lens, une belle équipe, ça a été une bataille, ça a été très accroché, ça nous permet de voir qu’on peut avoir un niveau supérieur et donc d’autres ambitions. Mais on aura besoin de se rassurer avec d’autres matches similaires.

On a besoin de cette solidité à l'extérieur pour faire un résultat.
Si à Monaco on peut résister et avoir cette énergie, on pourra avoir des résultats.
On a montré des choses à la maison, on doit maintenant le montrer à l'extérieur.

Les monégasques ont laissé de l'énergie en coupe d'Europe, mais l'équipe de départ sera différente de celle d'Eindhoven.

Olivier Dall'Oglio - Site officiel Montpellier HSC
Le coach héraultais devra faire sans Ferri, suspendu, ni Mendes et Oyongo.
Valère Germain est lui présent dans les 20 joueurs convoqués.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Montpellier
© maillots-foot-actu.fr

Le classement :

10ème avec 14 points 13ème avec 13 points

La forme du moment (5 derniers matches) :

3 victoires, 1 nul et 1 défaite.
11 buts marqués et 6 buts encaissés.
1 victoire, 3 nuls et 1 défaite.
6 buts marqués et 7 buts encaissés.

Les absents :

Diatta (blessé), Fabregas (blessé), Isidor (choix), Mannone (choix), Matsima (choix). Mendes (blessé), Oyongo (blessé), Suarez, Tamas, Thuler.

Les suspendus :

Ferri.

Les groupes retenus :

Majecki, Nübel, Aguilar, Badiashile, Caio, Disasi, Jakobs, Maripán, Pavlovic, Sidibé, Diop, Fofana, Golovin, Lucas, Martins, Matazo, Tchouaméni, Ben Yedder, Boadu, Volland. Omlin, Bertaud, Souquet, Sakho, Sambia, Ristic, Estève, Cozza, Halhal, Savanier, Chotard, Leroy, Mollet, Delaye, Germain, Mavididi, Guermouche, Wahi, Gioacchini, Makouana.
Partager sur :