2ème journée : Présentaton Monaco - Ferencváros Budapest
Ligue Europa
(14/09/2022)

Pour la deuxième journée de la Ligue Europa, l'AS Monaco reçoit le champion de Hongrie, le Ferencváros Budapest.

Les hongrois ont commencé leur saison européenne début juillet, passant au :
- 1er tour de la Ligue des Champions le FC Tobol Kostanaï (Kazakhstan) 5-0 au retour après un 0-0 en Asie mineure.
- 2ème tour face au Slovan Bratislava (Slovaquie). Défaits 1-2 en Hongrie, les joueurs de Ferencváros ont gagné 4-1 en Slovaquie au match retour.
- 3ème tour, élimination face au champion d'Azerbaïdjan, le FK Qarabag Agdam, après un 1-1 à Bakou, les hongrois ont encore perdu chez eux, 1-3.
- Reversé en barrage de la Ligue Europa, Ferencváros a sorti facilement les irlandais de Shamrock Rovers FC, avec une victoire 4-0 à Budapest et une défaite sans conséquence 1-0 au retour.

Monégasques et hongrois ont parfaitement débuté la phase de la Ligue Europa, avec une victoire lors de la première journée. L'ASM à Belgrade (1-0), Ferencváros à domicile contre Trabzonspor (3-2), à 10.

Historiquement en coupes d'Europe, c'est une première pour Monaco face à un club hongrois, et c'est aussi une première pour Ferencváros face à un club français.

À domicile cette saison, c'est compliqué pour l'AS Monaco, qui a remporté sa première victoire dimanche contre Lyon (2-1). Avant, c'est deux nuls contre le PSV et Rennes, deux défaites face à Lens et Troyes.

Les hongrois en Europe, c'est bien plus compliqué qu'en championnat.
Une victoire chez le Slovan Bratislava (1-4), deux nuls à Tobol Kostanaï (0-0) et à Qarabag Agdam (1-1), une défaite à Shamrock Rovers (1-0).
En Hongrie, deux déplacements et deux victoires à Vasas (0-1) et Ujpest (0-6), qui sont deux des trois derniers du championnat.

Philippe Clement va bien sûr vouloir l'emporter face à des hongrois qui ont fait tourner ce week-end, pour la victoire 3-0 face à Kisvarda.

Des similitudes avec la série de la saison dernière ? Il n’y a pas de grandes différences. Je vois toujours de la solidarité, de la discipline et une force mentale et physique, malgré le fait qu’on n’ait pas gagné toutes nos rencontres en ce début de saison. Face à Rennes par exemple, la discipline était présente et on s’est créé des occasions à 10 durant 75 minutes. Il y a également de plus en plus d’automatismes. Ce qui est normal avec un nouveau système et des nouveaux joueurs de plus en plus intégrés dans le collectif.

Ferencváros ? Ce sera une belle opposition face à une équipe qui sera sans doute plus fraîche car seulement deux joueurs – le gardien Denes Dibusz et le défenseur central Samy Mmaee – ont joué ce week-end et contre Trabzonspor. C’est une formation capable de dominer avec de bonnes constructions. Ils sont toujours dominants dans le championnat hongrois. Ils peuvent également jouer en transition.
Face à la formation turque, ils ont disputé un grand match et ont su gagner 3-2 bien qu’ils aient été en infériorité pendant 70 minutes. C’est une équipe qui possède de bons attaquants et de bons remplaçants.

Les pré-convocations d’Axel et Youssouf en Équipe de France ? Je suis très content pour eux car Axel et Youssouf effectuent un bon début de saison. C’est très important car lorsqu’un joueur est sélectionné, il prend de l’expérience. La saison passée, Aurélien est revenu par exemple avec plus de confiance et d’expérience. Je suis content lorsque mes joueurs sont convoqués avec leur sélection nationale. Cela leur permet de jouer à un bon niveau, tout en acquérant de l’expérience.

Le début de saison de Caio Henrique ? Son début de saison est d’un très bon niveau. Il a encore progressé, en comparaison de la saison passée. Il se sent bien dans le vestiaire et son style de jeu convient parfaitement au système à trois défenseurs. De ce fait, il peut utiliser encore plus ses qualités offensives, tout en défendant bien également. Il possède de grandes qualités dans la dernière passe à l’image de ses deux centres face à Lyon, et se montre à de nombreuses fois décisif comme la saison dernière.

La gestion du milieu de terrain ? À chaque match et à chaque entraînement, je regarde les datas et je parle avec mes joueurs afin de connaître leur état de fatigue. Tous sont honnêtes et me disent s’ils se sentent bien ou pas. Il est vrai que je suis surpris de l’état physique de Mohamed Camara. Je ne le pensais pas capable d’enchaîner autant car il n’a pas effectué de préparation physique.
Ce n’est pas le cas pour Youssouf en revanche. Il grandit mois après mois et s’est beaucoup entraîné durant la prépa, comme chaque joueur. Golo m’a notamment dit ce matin qu’il n’avait jamais si vite récupéré dans sa carrière. On voit donc pourquoi ils ont travaillé autant pendant la préparation.

Philippe Clement - Site officiel AS Monaco
En attaque, Krépin Diatta pourrait une nouvelle fois débuter.

Come-back réussi ? C’est toujours bien de retrouver la compétition, quand tu as été éloigné aussi longtemps des terrains. La saison dernière a été difficile pour moi avec ma blessure. Mais j’ai beaucoup travaillé pour revenir avec l’aide du Club, qui a toujours été là pour moi. Nous sommes une équipe et cela s’est vu, car tous mes coéquipiers m’ont soutenu. Désormais, je veux saisir l’opportunité de jouer à chaque fois qu’elle se présente. C’est très positif pour moi d’aider l’équipe. Nous avons beaucoup de bons joueurs dans ce groupe, et je pense que c’est bien de pouvoir mettre la pression sur le coach pour qu’il ait des difficultés à choisir son équipe (sourire).

Les objectifs de la saison ? D’abord je veux aider le Club à atteindre ses objectifs qui sont élevés, en faisant mieux que la saison dernière. En tant qu’attaquant, il est aussi important pour moi d’être décisif pour l’équipe en marquant et en faisant marquer. Ensuite la sélection m’a également beaucoup manqué, donc j’aimerais bien faire mon retour avec le Sénégal.

La Ligue Europa ? Tous les matches que nous avons commencé cette saison, nous l’avons fait avec l’envie de les gagner. Face à nous, nous aurons une équipe qui a l’expérience des matches européens. La saison dernière nous a fait grandir avec cette campagne en Ligue Europa. Ce ne sera pas un match facile, mais si on gagne, on sera déjà en bonne position dans ce groupe. Avec deux victoires, ton parcours européen est lancé. Cela ne suffira pas pour être certains de finir premiers, mais ça donne une dynamique.

Les consignes du coach ? C’est assez clair, que ce soit moi ou les autres joueurs de côté, le but est de se rendre disponible pour les attaquants, être mobile sur l’aile et de fixer l’adversaire. C’est important pour nous d’avoir une grosse activité sur l’aile... (Le coach se tourne vers lui) également au niveau du travail défensif évidemment (sourire).

Le travail du duo Camara - Fofana ? Quand ils sont face à moi et qu’ils ont le ballon, j’arrive à voir leur activité. Ce sont deux joueurs qui font un boulot énorme pour l’équipe. En plus, Mohamed et Youssouf sont très bien physiquement, et ça se sent pendant les matches, notamment dans les derniers instants, quand nous prenons le dessus sur l’adversaire. Nous avons la chance d’avoir un groupe très complémentaire, avec des éléments comme Eliot et Jean également qui apportent leur pierre à l’édifice.

L’état d’esprit du groupe ? La bonne ambiance au sein de l’équipe, ça saute aux yeux. Et cela facilite grandement l’intégration des nouveaux. Mohamed et Breel notamment sont arrivés avec leur bonne humeur, ils ont toujours le sourire aux lèvres. Ce qui explique que leur intégration a été très rapide. Entre nous on s’aide beaucoup, on est très complémentaires, et je pense que c’est ce qui résume le mieux l’état d’esprit général. C’est ça la force de cette équipe, c’est que chacun se sent bien dans ce groupe.

La concurrence devant ? Elle est très saine dans ce groupe. Si tu regardes les matches, pour nous qui jouons devant, parfois on débute et parfois nous sommes sur le banc. Il y a un effectif de très grande qualité, et je pense que c’est la force de l’AS Monaco. Il y a aussi de très bons jeunes, comme Maghnes Akliouche, qui a montré ses qualités contre Paris. Personne ne râle ici lorsqu’il ne joue pas, et c’est comme ça que je vois les choses. Tant que l’état d’esprit est comme ça, l’équipe aura des résultats.

Krépin Diatta - Site officiel AS Monaco
Pour ce deuxième match de poule, Philippe Clement doit faire sans Kevin Volland et Guillermo Maripán, blessés. Geubbels n'est pas qualifié, mais Myron Boadu fait son retour dans le groupe de 24 joueurs.

Chez le Ferencváros Budapest, le coach russe et ancien sélectionneur de Aleksandr Golovin avec la Russie, Stanislav Cherchesov s'attend à un match difficile.

On connait le niveau de Monaco, et on sait aussi qu'ils se sont bien comportés lors des derniers matches, je pourrais citer la rencontre contre le PSG, ou leur match de Ligue Europa à Belgrade.
L'adversaire a un niveau très stable, peu importe qui est sur le terrain, ils ont tous une qualité élevée. On s'attend à un match très difficile, car ils joueront à domicile. Nous avons quelques blessures et suspensions, mais le match durera 90 minutes, pas cinq. Nous devons être compacts et rester compétitifs d'un bout à l'autre. Nous avons notre propre style, nous voulons montrer le jeu de Ferencváros.

Arriver avec la pluie, un signe porte-bonheur ? Peu importe, ce qui compte, c'est la forme dans laquelle nous sommes, que nous soyons prêts pour le match, peu importe qu'il pleuve ou qu'il fasse beau. J'ai préparé l'équipe, nous avons des idées ! On ne joue pas des équipes comme Monaco toutes les semaines, cette équipe est la favorite du groupe, on est content de jouer des équipes du niveau de Monaco et Trabzonspor toutes les semaines.

Stanislav Cherchesov - Site officiel Ferencváros Budapest
S'il n'a pas communiqué la liste de ses joueurs, il devra faire sans Civic, suspendu après son expulsion contre Trabzonspor.

Présentation des équipes

Les faces à faces entre Monaco et Ferencváros Budapest

Le classement :

7ème avec 11 points (7 journées) 1er avec 18 points (6 journées)

La forme du moment (5 derniers matches) :

3 victoires, 1 nul et 1 défaite.
7 buts marqués et 6 buts encaissés.
4 victoires, 0 nul et 1 défaite.
13 buts marqués et 3 buts encaissés.

Les absents :

Geubbels (non qualifié), Maripán (blessé), Volland (blessé). non communiqué

Les suspendus :

Civic.

Les groupes retenus :

Didillon, Liénard, Nübel, Aguilar, Badiashile, Caio, Disasi, Jakobs, Okou, Sarr, Vanderson, Akliouche, Camara, Diatta, Fofana, Golovin, Lucas, Magassa, Martins, Matazo, Minamino, Ben Yedder, Boadu, Embolo. Effectif : Bogdán, Dibusz, Szécsi, Kovacevic, Botka, Wingo, S. Mmaee, Csontos, Pászka, Knoester, Thelander, Sigér, Vécsei, Laidouni, Zachariassen, Loncar, Gavric, Besic, Esiti, Mercier, Nguen, Zubkov, Boli, Kharaishvili, R. Mmaee, Bassey, Auzqui, Marquinhos, Traoré.
Partager sur :